Magazine High tech

OpenVibe

Publié le 18 mai 2009 par Anakyne
Et s'il suffisait de penser à un mot pour que celui-ci s'affiche sur l'écran de notre ordinateur, sans la moindre interaction avec un clavier ? Aujourd'hui, le scénario parait relever d'une science fiction que la réalité pourrait toutefois rapidement rattraper. En témoigne le logiciel OpenVibe, publié la semaine dernière par l'Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique (Inria) et l'Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm), qui se propose d'autoriser la prise de contrôle d'un logiciel par le biais de son cerveau.
Développé depuis 2005, OpenVibe est pensé comme une « interface » entre le cerveau et l'ordinateur. Une plateforme logicielle, développée en C++, associée à une série de capteurs placés sur la tête du sujet, capable de saisir les signaux émis par le cortex moteur du cerveau et d'en dégager une série de commandes informatiques. Avec OpenVibe, il devient donc possible de piloter un vaisseau spatial, de jouer au handball ou tout simplement d'écrire.
Les interfaces homme-machine (IHM) seront-elles supplantées par les interfaces cerveau-ordinateur (ICO) ? Rien n'est moins sûr, et le couple clavier souris a encore de belles heures devant lui. En revanche, certains domaines pourrait rapidement profiter des avancées induites par OpenVibe, à commencer par le jeu vidéo bien sûr (on se souviendra du Neural Impulse Actuator d'OCZ), mais aussi le domaine médical, en facilitant la communication avec les patients.
Openvibe - réalisation de scénarios OpenVibe - cartographie cerveau 3d
Exemple est donné avec le programme « P300 Speller », au sein duquel des lignes et des colonnes de lettres sont successivement surlignées sur l'écran. « Il est alors demandé à l'utilisateur de focaliser son attention sur une lettre à épeler. Lorsque la ligne ou la colonne contient la lettre choisie, une réponse cérébrale particulière est générée. Cette réponse est déclenchée quand l'individu a détecté un stimulus attendu qui apparaît de manière imprévisible. Elle est connue des chercheurs sous le nom de P300, car il s'agit d'une onde positive qui survient environ 300 ms après la stimulation. Grâce à cette réponse, on peut donc savoir sur quelle lettre la personne focalisait son attention. », expliquent Anatole Lécuyer et Christian Blonz, de l'Inria.
Compatible avec la majorité des équipements électroencéphalographiques, OpenVibe offre par ailleurs la possibilité de visionner, en deux ou trois dimensions, l'activité du cerveau et dispose d'un éditeur de scénarios censé faciliter la mise au point d'applications compatibles. Une interface graphique est proposée, mais les plus chevronnés pourront développer leur propre code. Enfin, les sources du logiciel sont accessibles (licence LGPL-v2+ pour la majeure partie du code).

Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (1)

Par PIT6970
posté le 19 mai à 11:33
Signaler un abus

C'est évidemment une ouverture dans le domaine des interfaces humains importantes. En guise de programmation, disons d'apprentissage automatisé, nous pourrions coupler l'écoute du cerveau à un logiciel à logarithme d'apprentissage qui fera le nettoyage dans les actions réponses de l'ordinateur et du cerveau.On deviendrait ainsi les cobayes de l'informatique...

A propos de l’auteur


Anakyne 32 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte