Magazine Humeur

Quand la presse se venge après décision de justice

Publié le 18 mai 2009 par Micheljanva
Ca donne le boycott d'un parti par un journal local.
Les faits :
  • Un journaliste de l'Union a été agressé par un "militant frontiste" qui a été condamné en février 2008 par la justice. L'affaire est close. Non pas tout à fait :
  • Le directeur du journal l'Union, Jacques Tillier, a décidé de "punir" le Front national :
"Un frontiste vient casser la figure à un journaliste, il y a donc une réaction immédiate. C'est un simple retour de manivelle, on se fait respecter c'est tout. Quand la punition sera passée on couvrira normalement les meetings du Front National".
  • Jean-Marie Le Pen réagit vivement :
"Cette consigne de boycott est aussi appliquée par vous dans le département de l'Aisne à l'encontre de la campagne de Marine le Pen, tête de liste du Front National pour les élections européennes dans la région grand Nord [il examine] les voies de droit (...) à l'encontre de cette scandaleuse discrimination qui peut aboutir à une demande d'annulation de l'élection".
Elle est belle leur démocratie française, flamboyante l'indépendance de la presse, évidente la séparation des pouvoirs.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheljanva 645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines