Magazine Accessoires

Le GROS concours DAY 7 : et l'invité mystère est ....

Publié le 18 mai 2009 par Cecile Berthelon @walinette

Que de suspense mes amies, que de suspense !

Enfin, depuis ce matin vous avouerez que le voile s'est déjà bien levé. Si donc je vous dis : Raoul, Robert, Billy, Marius et les autres ? Vous me répondez sans faillir :

Le GROS concours DAY 7 : et l'invité mystère est ....

Mais l'invité mystère, c'est Jérôme Dreyfuss !!

En personne.
Et en toute logique puisqu'il est à l'origine de ma marque favorite de sacs à main. Addiction consumatrice (et consumériste) s'il en est.
Et à l'origine également de mon addiction aux belles matières, puisque mon premier vrai beau sac était un Enzo, acheté à 4h du matin (décalage horaire avec le Mexique oblige) lors d'une vente sur feu rushcollection.
Je me devais donc - au vu des pages et des billets relatifs à la marque - pour les 2 ans de ce blog de faire tout mon possible pour que Jérôme soit de la partie.

Ce qui n'est pas forcément évident, car malgré son succès, la marque gère de faibles stocks, c'est donc avec une IMMENSE RECONNAISSANCE que je vous présente le lot qu'il nous a sympathiquement offert !
Un classique, et de la collection actuelle :

Le GROS concours DAY 7 : et l'invité mystère est ....

Le modèle Twee en daim noir, d'une valeur de 490 euros.
Tout de même. Hein.
Je rappelle à toutes fins utiles, le drive-test de ce sac, tout, tout vous saurez tout sur le Twee : ici.

Alors Jérôme c'est évidemment du beau cuir, une matière vivante, charnelle, des sacs aux prénoms masculins un tantinet rétro, mais également un label : l'agricouture, avec des élevages et un tannage plus respectueux de l'environnement et cela depuis 2006.
Je cherche régulièrement à m'expliquer ce succès, car je dois l'avouer j'ai mis un moment à me faire à quelques uns des modèles. Au départ j'ai rapidement flashé sur les modèles à anses tressées : Enzo, Raoul. Et je n'aimais pas Billy. Il faut dire que ce dernier n'est pas particulièrement féminin. Mais je crois que c'est le travail de la matière, ce cuir si doux, si mou, qui m'a définitivement emportée. Ces sacs VIVENT. Le cuir est une peau et on le sent vraiment dans ses créations. Rajouter à cela un sens du pratique, des sacs tous différents et on devient rapidement accro. Je n'ai jamais retrouvé cette sensation chez un autre créateur (ah si, chez les sacs Isabel Marant, mêmes peaux, même usine j'imagine ;-) )

Et nous y voilà donc, la QUESTION !

Combien y-a-t'il d'hommes sur cette photo ? (je suis sympa, je ne vous demande pas de me lister tous les prénoms...)

Le GROS concours DAY 7 : et l'invité mystère est ....

Alors vous nettoyez vos lunettes et vous regardez bien dans les coins...
Comme d'habitude, on ne répond pas dans les commentaires, ni sur mon mail MAIS on garde la réponse et on enverra tout demain avec la réponse à la question subsidiaire !

Et je vous laisse avec cette spéciale dédicace que vient de nous faire à l'instant (d'où le retard à l'allumage de ce billet) notre ami Jéjé :

Le GROS concours DAY 7 : et l'invité mystère est ....

A demain

PS : et j'ai eu toutes les peines du monde à publier ce billet, tellement le serveur était saturé, vous abusez les filles ;-) (et sérieux, vu le prix que je paie dorénavant à l'hébergeur, c'est limite foutage de g...)

EDIT : par nombre d'hommes, j'entends le nombre total de pièces sur la photo ;-)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cecile Berthelon 711 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog