Magazine Blog

Soirée blogueurs au siège de l'UMP autour de Xavier Bertrand

Publié le 18 mai 2009 par Frédéric-Michel Chevalier
Ump2009_affiche La campagne des Européennes est lancée. Après quelques premiers meeting, les déclarations se sont multipliées ce week-end. Si les militants se font encore rares dans les rues ou sur les marchés, c'est sur Internet qu'elle bat son plein.
De ce point de vue, l'UMP est en pointe avec une plateforme participative www.ump2009.eu dédiée à l'information, la mobilisation et au débat dont j'avais présenté le fonctionnement sur mon blog consacré à l'e-marketing.
Les blogueurs jouent un rôle de premier plan dans cette campagne. C'est pourquoi Xavier Bertrand a renoué avec les traditions de la campagne présidentielle, en conviant une trentaine de blogueur pour une des célèbres soirées "Pizza 2.0" animée par mon ami Vincent Ducrey. L'occasion d'échanger librement, dans une ambiance conviviale, avec le Secrétaire général de l'UMP.
Pizza2 En préambule, Xavier Bertrand a tenu a rappeler l'enjeu du scrutin du 7 juin et la nécessité de mobiliser les électeurs pour aller voter. Le 7 juin, ce sera l’occasion de dire non à la facilité, à la démagogie, aux polémiques de tous les partis qui se trompent d’élections.
Le 7 juin, ce sera le moment de dire si nous prenons ou non l’Europe au sérieux ; si nous nous contentons de l’instrumentaliser dans de médiocres luttes partisanes ou si nous la considérons pour ce qu’elle doit être, c’est-à-dire l’expression d’une destinée commune qui nous concerne tous. Ce sera aussi le moment de réunir ceux qui ont voté oui et ceux qui ont voté non au traité constitutionnel. Face à la crise actuelle et à un monde qui change, les Français doivent être ensemble.
La majorité présidentielle se présente devant les électeurs avec un véritable projet. Durant la présidence française de l'Union européenne, Nicolas Sarkozy a montré que le volontarisme pouvait faire exister l'Europe. Lors de l'affaire de la Géorgie, il a montré qu'il fallait savoir bousculer les règles. Ainsi, face à la situation, il a pris l'initiative de se rendre en Géorgie sans mandat estimant qu'il serait trop tard si on attendait la fin des vacances. Grâce à l'Europe et à son action diplomatique, la catastrophe a été évitée.
Pizza2 Sur l'épineuse question de l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, j'ai interpelé le Secrétaire général de l'UMP. Rappelant que d'un point de vue géopolitique, si la Turquie avait eu sa place dans l'OTAN au moment de la guerre froide, les mêmes raisons pouvaient conduire à lui accorder sa place au sein de l'Europe, je lui ai demandé ce que la majorité présidentielle, qui refuse son adhésion, comptait lui proposer comme alternantive. Xavier Bertrand a été clair. Selon lui, la Turquie n'a pas sa place en Europe, pour une question d'identité. De plus, il considère que l'Europe n'a pas à avoir une frontière avec l'Iran et l'Irak. En revanche, il estime clairement que nous devons nouer un partenariat privilégié. En tout cas, la position de la majorité présidentielle est très claire sur ce point, ce qu'on ne pourra pas lui reprocher.

Mon autre question portait sur le coût des institutions européennes
. Alors que l'Europe fait souvent des remontrances sur la politique budgétaire des Etats membres, il me semble que les institutions européennes ne sont pas exemplaires. En réponse, Xavier Bertrand à expliqué qu'il fallait sans doute revoir certains surcoûts dus à des superpositons de compétences. En revanche, il a exclu la remise en cause du siège du Parlement européen à Strasbourg, non pas pour une question d'image, mais pour une question d'histoire et d'identité. Et comme, il est difficile d'imaginer que le Parlement abandonne Strasbourg... Il a également estimé qu'il fallait une implication plus forte des politiques, car ils sont responsables devant les électeurs.
La prochaine pizza 2.0 de l'UMP aura lieu lundi prochain. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me les transmettre pour que je les pose en votre nom.
A Puteaux, l'UMP organise pour sa part une réunin mercredi 20 mai à 19h au Palais des Congrès autour de Joëlle Ceccaldi-Raynaud sur les enjeux du scrutin européen. En revanche, on pourra s'étonner de l'étrange des deux élus MoDem sur leur blog. Pas un mot sur les élections européennes sur le blog de Sylvie Cancelloni. Peut-être n'y voit-elle pas un enjeu local ? Bizarre pour une élue qui ne manque aucune occsion de rompre avec les principes de la loi de 1905 pour fêter Sainte Thérèse ou prendre la défense du Pape sur la question du préservatif. Quant à Christophe Grébert, s'il parle des européennes, c'est juste pour mettre en avant le court tractage du Mouvement européen sur la marché dimanche dernier. Sont-ils gênés par l'absence de programme crédible de François Bayrou, enlisé dans une opposition systématique au président de la République ou bien craindraient-ils la défaite annoncée par les sondages qui placent le MoDem derrière les Verts en Ile-de-France ?


Soirée blogueurs siège l'UMP autour Xavier Bertrand


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Frédéric-Michel Chevalier 3008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte