Magazine Internet

Surfer la nuit, c’est quand même pas pareil !

Publié le 19 mai 2009 par Klakinoumi

Oh que non p’tits filous, la nuit c’pas pareil du tout. La nuit, l’ambiance est plus lourde, plus pesante. Le temps semble passer plus lentement.

La nuit même le net tourne au ralenti, sauf les taux de transferts qui eux, sont plus rapides. Mais l’information, elle, semble se figer. Quand les autres dorment, on n’est pas demandé dans la vraie pour ci ou ça. La nuit, on sirote un café, parce qu’il faut tenir. La nuit on change de statut, de surfeur, on passe à explorateur du web. La nuit on redécouvre sa musique en explorant le web justement. La nuit la moindre trouvaille sur le réseau des réseaux est une grosse satisfaction. Parce que quand même, trouver ça à cette heure là ! La nuit on ne twitte plus, on a presque peur de réveiller les gens. La nuit on est dans l’underground, parce que la nuit, on est un putain de H4X0r. La nuit on culpabilise en surfant, on compte les heures qu’il nous reste avant de nous lever : tant qu’il reste plus de 5 heures ça va. La nuit sur le net, on se sent privilégié, comme si on était en train de visiter un musée après la fermeture et que, potentiellement, toutes les œuvres nous appartenaient.

Et puis la nuit, forcément, à un moment donné, on s’écroule.

Mais non mon con !!! Je tiendrais coûte que coûte.

:-)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Klakinoumi 87 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine