Magazine Conso

The statue of liberty !

Publié le 19 mai 2009 par Pestouille

Ces derniers temps, si comme moi vous êtes une grande consommatrice de journaux féminins en tous genres - pour le plus grand bonheur de votre mec qui s’instruit en les lisant dans les chiottes vous avez pu remarquer que comme chaque année, le liberty revient en force. J’ai l’impression que ça fait 15 fois qu’on nous ressort des greniers ce petit tissu parsemé de fleurettes romantiques à souhait… Ca ne va pas à tous le monde, certes. il suffit que vous soyez blonde au teint clair et on vous appellera partout belle des champs à longueur de journée ce qui pourrait vous conduire à déchirer votre petite blouse en confettis.  Mais évidemment , bien porté ça a de la gueule et/ou du charme…

cacharel
liberty

Défilé Cacharel

godasses
maillot

Compensées Yellow Mellow - Maillot de bain Sessun

Pourtant, pourtant, j’aime quand même vraiment ce petit côté grand mère sait faire un bon café et des bonnes confitures et  je suis obligée de suivre cette tendance régressive et de faire mon mouton. (Dailleurs en parlant de mouton, les filles -je parle des deux qui trainaient avec moi au lycée, vous vous souvenez de ma légendaire trousse mouton? Qu’est elle devenue? ) Bref, comme beaucoup, je craque sur les petits imprimés liberty.

Etant donné que je suis blanche comme un cachet d’aspirine aux cheveux longs, cela me vaut parfois de curieux plans drague dans le métro : Mademoiselle on vous a déjà dis que vous ressemblez à un tableau de Botticelli? Monsieur, on vous a déjà dit que quand on drague il faut être un minimum observateur et passer son chemin quand on voit une fille qui a un anneau à l’annulaire et le sourire aux lèvres? (OUI, même si on dirait qu’elle a  16 ans ok, espèce de pédophile?) Alors dégage de là vite fait sinon c’est pas Vénus sortant des ondes mais Mireille sortant de ses gonds que tu vas voir apparaître.

Ca vous arrive jamais vous de vous faire draguer, pas quand vous vous êtes mise sur votre 32, que vous avez sorti la robe qui claque et le brushing qui tue. Noooon. Plutôt quand vous êtes en jogging et en savates, l’oeil morne et la mine dans un joli camaïeu de gris et rouge. Moi c’est exclusivement dans ces situations là qu’un débile vient me donner du “eh madmoiselle, eh mademoiselle, t’es trop éclatante aujourd’hui”. De une, soit c’est du foutage de gueule. Soit c’est vrai et le mec a vraiment un souci. Quoiqu’il en soit ce genre de parade à le don de m’exaspérer. Et alors en plus si j’ai mes règle le mec est bon pour la casse. Mais revenons à nos moutons (vraiment le souvenir de cette trousse mouton m’obsède aujourd’hui)

J’avais déjà abusé de liberty de toutes les sortes pour faire à la main (ô époque maudite) 120 petits ballotins de dragées et de bonbons pour mes épousailles. J’avais tiré une immense fierté-toutes proportions gardées- de ces petit machins que je m’étais donné tellement de mal à faire (quoi quoi? j’en rajoute un peu? j’aurais aimé vous y voir…)

dragees-etc-009
dragees-etc-016

J’ai donc craqué une fois de plus alors que nous somme a la moitié du mois, que mon compte est loin d’être en pleine santé. Samedi dernier, lors de mon shopping cadeau pour la blonde, accompagnée de cam aka ze londonian biatch, j’ai fait l’acquisition de trois petites choses bien sympathiques que voici que voilà :

diner-1705-003

Une petite trousse de maquillage fleurie (non, on s’en serait pas douté !) puisque comme vous le savez j’ai eu le malheur de casser avec mes grands gestes de bourrin ma trousse précédente qui désormais est assignée à résidence, in the bathroom.  Celle ci, de la marque Catseye inconnue au bataillon, apparement un tout petit truc qui propose tout plein de petites babioles en tissu, trousses, cahiers, doudous, petits nounours… very cute.  Petite pochette en liberty Cats eye / 10 €

diner-1705-0061

Deuxième acquisition chez Etam, ou l’on trouve, à mon grand étonnement des choses plutôt jolies en ce moment: Une robe longue en coton hyper léger qui risque de dormir encore quelques mois dans mon placard vu le temps pourri qu’il fait à Paris, mais qui se fera un plaisir de ressortir quand l’été sera là avec des  espadrilles… Je serai sans nul doute au boulot, mais au moins comme ça j’aurais l’impression d’être à moitié en vacances avec brad, zahara, maddox, shiloh nouvel et je sais plus qui c’est le dernier mais je crois qu’il y avait Marceline dans son prénom. Robe longue Etam, 40 €

diner-1705-0081

Dernier achat et non des moindres car en attendant de pouvoir sortir ma robe c’est avec lui que je vais ajouter une touch de liberty dans mes sapes: un foulard. Il est dans le même tissu que la robe (le camaïeu de bleus faisait trop mémé) donc le total look robe plus foulard dans les cheveux est à éviter. En revanche en ceinture sur un Jean, en foulard avec une petite veste, ou en bandeau ça le fait. Foulard Etam 8€ ( top Gap, Veste de tailleur Agnes b. Short Diesel )

Voilà c’est sur cet article délibérément très court et relativement creux (comme tout ce qui concerne la mode… ouh ouh j’ouvre un débat) que je vais vous laisser vaquer à vos occupations. Je vous dis à demain, si vous le voulez bien (dix balles again, pour cette référence, ça m’aiderai bien parce que je sais plus d’où ça sort)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pestouille 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines