Magazine Politique

Charles HOAREAU (CGT - Chômeurs- Marseille) en garde à vue sur plainte de la direction d’ADOMA

Publié le 19 mai 2009 par Lalouve

Les rafles de syndicalistes continuent !

C’est avec stupeur et colère que nous apprenions la mise en garde à vue de notre camarade Charles Hoareau ce matin, suite à une convocation pour plainte déposée par la direction d’ADOMA.

Charles et la CGT de Marseille soutiennent la lutte des travailleurs de l’entreprise ADOMA depuis des mois.

Leur dernière action a permis d’obtenir des prudhommes des décisions de justice favorables aux salariés contre les patrons d’ADOMA.

Convoqué ce mardi matin au commissariat de Noailles à Marseille, suite à une action militante collective s’étant déroulée il y a un peu plus d’un mois, Charles Hoareau a donc finalement été placé en garde à vue ce matin.

Pourquoi? A quel motif? On l’ignore encore.

Mais c’est sans nul doute bien en relation avec son action syndicale au côté des salariés de cette entreprise privés de salaire et de travail depuis novembre dernier qu’il a droit à ce traitement de faveur.

Hélas, la police nationale voit ses attributions étendues et semble de plus en plus utilisée par le gouvernement et les potentats locaux pour intervenir dans les conflits patrons/salariés, en théorie strictement privés et relevant d’un droit spécifique, le droit du travail, et bien sûr, toujours en faveur du patronat.

On n’a pas encore vu un seul patron pourri en garde à vue et pourtant, nous, des noms de directeurs et actionnaires verreux, on en a, qui pratiquent les "montages exotiques", le "dumping social" la "délocalisation de l’intérieur", ne respectent pas les règles sur les horaires de travail, le travail le dimanche etc.

C’est la situation que décriait Pier Paolo Pasolini aux étudiants italiens il y a 40 ans, qui se retourne : les flics sont des prolos, et des enfants de prolos, certes, mais cela ne les empêche toujours pas, hélas, de faire de la sale besogne contre leurs frères exploités.

Toute notre solidarité et notre soutien à Charles Hoareau, et aux camarades de Marseille, aux salariés d’ADOMA , qui luttent côte à côte.

Un rassemblement est en cours devant le commissariat.

Photo : Charles Hoareau à son entrée ce matin (photo F. Leblanc) - source


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lalouve 152 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines