Magazine Conso

The Wheelman : le test!

Publié le 19 mai 2009 par Lacoc

Wheelman1.jpg

Wheelman2.jpg
Après le Ridick, l'acteur Vin Diesel incarne à nouveau un personnage de jeu video. Ici, il ne s'agit pas d'une adaptation d'un de ses films mais une aventure originale, un jeu d'action à la GTA : The Wheelman... Voici son test sur Playstation 3.
Le Vin Diesel "virtuel" incarne donc ici un certain Milo Burik, membre de l’Agence chargé d’infiltrer les gangs de Barcelone afin de récupérer un mystérieux paquet. Il commençe comme chauffeur criminel et on lui propose vite différentes missions venant de différents cartels. Ces missions seront les pièces du puzzle qui vous mènera au but de la mission principale. On est dans le principe même de GTA avec des choix de missions disponibles dans tous les coins de la ville de Barcelone que l'on parcourt à pied, à voiture, à moto... Les missions sont donc variées, axées à certains moments sur des courses-poursuites à voiture ou à d'autres moments à des progressions à pied pour des phases de shoot pur. Il faut noter en revanche qu'à part les missions secondaires, la mission principale ne laisse pas de choix, imposant d'effectuer la mission qui suit pour une progression finalement linéaire et moins libre du coup. Dans tous les cas, si vous voulez vous défouler, libre à vous de parcourir la ville de Barcelone sous le soleil à la recherche de différents bonus disséminés ici et là ou bien encore des sauts à réaliser en véhicule.
L'action "motorisée" est tout de même omniprésente avec des phases en voiture notamment très musclées. Le gameplay est résolument arcade mais assez bien amené avec une bonne sensation de vitesse et un contrôle agréable (plus que celui de GTA je dirais même...). Vos embardées ne seront pas sans surprise avec des attaques de gangs ou des poursuites par les autorités. Grâce au stick droit, vous pourrez donner de savoureux coups d'ailes à vos poursuivants jusqu'à les faire exploser dans le décors : un aspect très sympa! Pour fuir certains ennemis trop collants, vous pourrez également user d'un boost souvent salvateur (mais attention devant!).
Pour agrémenter vos capacités, une jauge de focus se remplit grâce à vos prouesses au volant, du coup, à certains moments vous pourrez utiliser des attaques spéciales en véhicule qui font la force de The Wheelman. D'abord, le Tir Précis vous permettra de ralentir le temps pour tirer par la fenêtre sur les ennemis de devant et des côtés. Sur le même principe, le Cyclone vous permettra de faire un demi-tour au frein à main tout en tirant sur vos poursuivants, là aussi dans une sorte de bullet-time d'un bien bel effet il faut l'avouer. Tout aussi spectaculaire, une technique de Airjacking vous permettra de sauter de votre véhicule en marche pour atteindre un autre véhicule en course afin d'en prendre les commande! En s'approchant d'un véhicule, une flèche vous indiquera si vous pouvez effectuer le Airjacking, ensuite il ne vous restera qu'à actionner le bouton rond. Jouissif!
Les phases à pieds sont présentes elles-aussi avec des explorations d'entrepots, de tunnels, etc. où vous serez confrontez à des mafieux pas très intelligents mais parfois nombreux. L'action est trépidante, pas vraiment de réfléchir, on avance, on se cache un peu, on canarde... Si elles sont honnêtement réalisées ces phases de jeu sont moins amusantes que les phases à voiture.
Pour augmenter votre bonus et ainsi débloquer des armes notamment, d'améliorer votre voiture ou encore votre jauge de focus, des missions annexes ponctuent l'aventure :
- Fugitif : vous devez atteindre un lieu précis dans un temps donné en évitant les ennemis.
- Ravage : il vous faut détruire un maximum d’objets dans la ville.
- Contrats : vous devez rejoindre le véhicule cible et le détruire dans le temps imparti.
- Prêt à commander : une ou plusieurs voitures vous sont désignées, et vous devez les voler avec un airjack.
- Epreuve de force : une course de plusieurs tours sur un circuit urbain.
- Taxi : rejoignez l’endroit indiqué dans le temps imparti.
- Contre la montre : récupérez des paquets et ramenez-les à l’endroit indiqué avant que le compteur de temps n’atteigne zéro.
Sans être obligatoires, ces missions annexes vous permettent de changer d'air lors de passage un peu plus hardus. Ils ont en tous cas l'avantage d'augmenter un peu l'éspérance de vie du soft.
Comme trop de jeu actuellement, The Wheelman vous obligera à installer près de 5Go de données sur votre disque dur pour jouer! Autant dire que les 60Go de ma PS3 commencent à faire grise mine... Pour un Metal Gear Solid ou un Resident Evil 5 on peut trouver cela justifier. Pour The Wheelman, on se pose des questions. Le titre est honnêtement réalisé mais recèle de quelques bugs graphiques ou de scintillements. En matière de graphismes on fait mieux sur PS3 de nos jours... Il faut noter que la villede Barcelon est très bien modélisée avec beaucoup de détails et tout et tout, cependant les différents endroits se ressemblent trop et quand on s'y attarde on remarque les textures ne sont pas folichones. Il manque également les ambiances colorées et lumineuses d'un GTA IV, ici pas de cycle nuit, pas d'intempéries... on sent la différence.

Quoiqu'il en soit, The Wheelman propose un jeu d'action qui apporte les ingrédients essentiels que sont courses poursuites en voiture, tir à la troisième personne, sauts acrobatiques, explosions et bullet-times! En revanche, on aurait aimé une réalisation un peu plus fouillée pour une réelle expérience de jeu video d'action de qualité. Aussi, les missions ne sont pas très homogènes avec une quête principale finalement linéaire et des missions annexes bien trop anecdotiques. The Wheelman, tel un film d'action, nous défoule quelques temps avec des trouvailles certes sympathiques, mais ne restera pas dans les mémoires comme l'indétrônable GTA IV...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lacoc 430 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog