Magazine Journal intime

D-Testé pour vous by DAF: le Passage du Désir

Par Daf

SEX TROLL

Dimanche, je suis allée me recueillir au Passage du Désir. Une sortie entre filles pour célébrer l’année d’abstinence d’une camarade obsédée sexuelle repentie, je sais, ça fend le coeur.

Elle était là, ses petits yeux brillants d’excitation, ses mains s’agitant convulsivement pour saisir tous les objets. Canards, chenilles, taupes (?!)… on peut dire que la femelle apprécie le bestiau, y compris les gluants, les malvoyants, les pas beaux… tous pourvu qu’ils lui fassent vibrer le clito.

Tout est là pour améliorer votre vie sexuelle, préservatif taille XXXS estampillé « sans rancune », sex counter pour connaître le nombre d’allers-retours de chouchou (débriefing à prévoir avec paperboard et objectifs), huile de massage au Mojito si vous n’y arrivez plus à jeun…

Ma camarade s’agitait donc fébrilement dans l’antre du plaisir alternant petits cris extatiques et gloussements ostensiblement vaginaux. Emue de la voir si heureuse, je reculais discrètement avant que quelqu’un n’aille imaginer que nous nous connaissions. Une vendeuse – elle tournoyait déjà à distance – profita aussitôt de cette ouverture pour fondre sur mon petit corps de rêve sans défense.

Et là elle me présente le Tenga. Cette boîte magique toute droite arrivée du Japon – pays de la sophistication et de l’esthétisme je le rappelle – remplace avantageusement la femme. Pour un prix modique, Maryse, le pack « La Totale » restitue de façon réaliste les sensations d’une “gorge profonde”, le chevauchement fougueux en position Andromaque, les joies de la sodomie… Et comment Maryse ? et bien grâce à un ingénieux système de gaines en silicone très douces et de réservoirs de lubrifiant. Le mode d’emploi est simple: on décapsule, on enfourne le sexe, on masse et hop !

 Discours rôdé de la vendeuse, habile démonstration de l’appareil, résultat quand même des recherches poussées  d’ingénieurs inspirés du monde de l’automobile ( ?! quand je pense qu’on m’a toujours prétendu que c’était dangereux au volant) mais moi ce que je vois, désolée, c’est un gaufrier. Ben oui, un espèce de gaufrier étrange avec un intérieur silicone sale dessinant des textures et des motifs échappés d’un esprit dérangé.

Pouah, c’est cette chose disgracieuse qui est censée nous remplacer, nous les femmes, nous le charme ?! Enfin, tanga ou tenga, à vous de choisir Messieurs. Moi, je note juste en passant comme ça la différence entre les sex toys féminins, conviviaux, chatoyants, et les joujous masculins…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daf 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines