Magazine Science & vie

La plus grande colonie de tortues luth découverte au Gabon

Publié le 19 mai 2009 par Maaxtal

Des scientifiques britanniques ont repéré au Gabon quelque 40.000 tortues luth. Avec cette colonie, la plus grande au monde, cette tortue d’eau pourrait sortir de la liste des espèces en danger

  if (typeof a2dRandom == "undefined") var a2dRandom = Math.random(); document.write(''); var i2as_SWF='http://m.fr.a2dfp.net/4/9/49bfaaa18a7e4.swf'; var i2as_GIF='http://m.fr.a2dfp.net/4/9/49bfaa9774cd9.gif'; var i2as_ClickTagName='clickTag'; var i2as_clickTAG='http%3A%2F%2Ffr.a2dfp.net%2Fc%3Fi2as_s%3D6175%26i2as_ad%3D8524%26i2as_rd%3D1996140620'; var i2as_Height='60'; var i2as_Width='234'; var i2as_wmode='opaque';     Souvent repérées sur les côtes sud-américaines, les tortues luth nichent aussi en Afrique, notamment sur le littoral du Gabon. C’est là même que des scientifiques britanniques de l’université d’Exeter ont découvert dernièrement la plus importante colonie de tortues luth au monde. Soit 41.373 spécimens dans la fourchette la plus haute.

Cette colonie de tortues luth a trouvé refuge au Gabon, notamment parce que ce pays a créé un parc naturel, considéré comme un véritable "sanctuaire", par Angela Formia de l’organisation Wildlife conservation society.

Cette découverte, rendue publique dans le journal Biological Conservation, est un signe plutôt positif pour la tortue luth. Celle qui est la plus grande des tortues marines était en effet jusqu’à présent rangée dans la liste rouge des espèces en danger établie par l'Union internationale pour la conservation de la nature avec moins de 100.000 représentants dans le monde.

Mais des efforts restent à faire pour protéger cette espèce. "Nous concentrons maintenant nos efforts pour travailler avec des organisations locales à coordonner les efforts et s’assurer que cette colonie est protégée des menaces que sont la pêche illégale, le braconnage des nids, la pollution ou les dégâts sur leur habitat", explique Matthew Witt, le scientifique qui a mené cette étude dans le journal britannique The Guardian.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Maaxtal 294 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine