Magazine Bourse

Henri-Paul le comique!

Publié le 19 mai 2009 par Fabien Major @fabienmajor

En commission parlementaire, l’ancien président de la Caisse de dépôt s’est défendu d’avoir vu venir la crise. Pourtant dès avril 2007, les déboires de Bear Stearns avec ses gros fonds de couverture dopés aux papiers commerciaux (subprime) faisaient comprendre au monde financier le drame qui se préparait. Nombreux étaient les signaux d’alarme avertissant de l’éclatement de la bulle immobilière. S’il n’a rien vu venir à ce moment-là, c’est sans doute parce qu’il n’ouvrait pas les journaux financiers! Pas besoin d’être un devin pour ça! Pour ce qui est du talent, comme comédien… c’est un as!

madoff-piggy
Patinant comme pas un, monsieur Rousseau a eu beaucoup de difficulté à garder son calme devant Amir Khadir qui le traitait de “monarque” en qualifiant sa fuite de “lacheté”ou devant l’excellent François Legault, qui lui a fait remarquer que la Caisse de Dépôt, sous son règne, avait fait moins bien que tous les indices de marché. L’histoire retiendra sans doute cette magnifique citation d’Henri-Paul sur la science derrière toutes bonnes caisses de retraite: “Ce qui est important pour payer les chèques de pension, c’est l’argent qui rentre dans le cochon»”. C’était pas ça, le principe de Bernard Madoff? Monsieur Rousseau n’a toujours pas l’intention de nous remettre notre “Bacon” qu’il s’est octroyé!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fabien Major 12992 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte