Magazine Emarketing

Moteurs de recherche: si vous n’y êtes pas, vous n’existez pas

Publié le 19 mai 2009 par Yannick Manuri

J’en reviens pas qu’en 2009 je doive encore expliquer l’importance, voire la nécessité, d’être présent dans les moteurs de recherche. Ce qui est amusant là-dedans, c’est que je ne vends pas ces services. Moi ce sont les liens commerciaux qui m’intéressent, ce qui s’achète.

Mon rôle de conseiller Internet m’oblige par contre à vous faire comprendre l’importance d’être NATURELLEMENT bien positionné dans les moteurs de recherche. C’est ce qu’on appelle le référencement, le positionnement organique, le SEO, etc.

Les moteurs de recherche, c’est la base de l’utilisation d’Internet. Ce sont les pages jaunes du monde traditionnel.

Si vous n’y êtes pas, vous n’existez pas.

Certaines entreprises me répondent:  “bien on est là, on a des visites provenant de Google

Ma réponse à cela: il ne s’agit pas d’y être, il s’agit d’y être stratégiquement bien positionné

DEUX EXEMPLES SIMPLIFIÉS

Étant très visuel, j’aime souvent revenir à des exemples de la vie courante afin d’illustrer mes propos.

Premier exemple

Considérez votre site Internet comme un magasin dans un centre d’achat. Sans un bon référencement, votre site Internet est comme un magasin mal situé et mal cartographié dans un centre d’achat. Vous savez, ces magasins qui sont situés dans des ailes perdues aux extrémités ? Ils payent moins cher que les autres commerçants mais ont moins de trafic en magasin. En plus de cela, considérez un mauvais référencement comme un magasin qui n’apparaît pas sur toute les cartes du centre d’achat, parce que vous n’avez pas investit le temps pour aviser le centre de modifier les cartes.

Un mauvais référencement, c’est la même chose. Vous avez du trafic, mais pas autant que si vous aviez investi temps et argent.

Second exemple

De manière très simplifiée, si votre site Internet dispose de 30 pages de contenu, vous avez au moins 30 portes d’entrées différentes. Chacune de ces portes ont théoriquement autant de valeur l’une que l’autre; en vérité elles ont généralement davantage de valeur que votre page d’accueil. Si vos visiteurs entrent toujours par les mêmes pages (portes), c’est généralement un signe que ces pages sont mieux référencées (visibles) dans les moteurs de recherche tandis que vos autres pages (portes) le sont moins.

FAITES LE TEST

Faites le test. Si vous disposez d’outils tels que Google Analytics (ou autre outil de mesure de trafic), trouvez les mots-clés les plus populaires qui ont généré le plus de visites sur votre site (outre ceux reliés à votre marque). Ensuite, faites une recherche Google avec chacun de ces termes et observez votre positionnement dans les résultats de recherche.

Vous remarquerez que dans la majorité des cas vous obtenez davantage de visites sur les pages qui apparaissent dans les premières positions des moteurs de recherche que sur les pages que vous considérez importantes mais qui apparaissent moins bien dans les moteurs de recherche.

EXEMPLE ESPRESSO

imageA titre d’exemple, dans le cas de ce blogue, voici quelques mots-clés avec lesquels j’ai obtenu le plus de visites dans le dernier mois ainsi que mon positionnement approximatif à l’intérieur de Google.ca.

Sans surprise, le positionnement de mon site Internet dans Google.ca sur ces mots-clés est très bon. J’y suis positionné dans la première ou deuxième page de résultats de recherche.

imageCependant mon site Internet aurait eu avantages à mieux se positionner dans les moteurs de recherche sur certains autres mots-clés, c’est-à-dire ceux qui décrivent davantage mes services et le contenu que je considère important sur mon site.

Observez maintenant mon positionnement sur ces nouveaux mots-clés, 54e et même 90e position. Et dans certains cas, je n’apparais même pas. Pourtant ce sont ces mots-clés qui sauraient m’amener du trafic de qualité.

Cordonnier mal chaussé vous direz ? Bien non, ce n’est pas ma spécialité le référencement naturel. C’est de la programmation et ça m’emmerde. Mais je connais l’état de ma situation et un prochain site mieux référencé est déjà en branle.

Conclusion: si vous n’y êtes pas, vous n’existez pas

QUOI FAIRE ?

Il est possible que vous éprouviez beaucoup réactions suite à votre questionnement:

  1. Choc / Déni
    Je vous permets de vivre cette phase importante qui vous amènera à accepter votre situation; tant qu’elle ne dure pas trop longtemps car plus vous attendez, plus vos concurrents en profiteront.
  2. Cette courte phase survient lorsqu’on apprend qu’on est peut-être mal référencé sur le web.  C’est une période plus ou moins intense où les émotions semblent pratiquement absentes. C’est en quittant ce court stade du déni que la réalité de la possibilité de l’erreur s’installe.

  3. Colère
    Phase caractérisée par un sentiment de colère face à l’erreur. La culpabilité peut s’installer dans certains cas. Période de questionnements.
  4. Dépression 
    Phase plus ou moins longue du processus qui est caractérisée par une grande remise en question.
  5. Acceptation 
    Dernière étape du processus où le gestionnaire reprend du mieux. La réalité de l’erreur est beaucoup plus comprise et acceptée. Le gestionnaire peut encore vivre de la tristesse, mais il a retrouvé son plein fonctionnement. Il réorganise son site.
* Merci à Wikipedia pour l’inspiration

Lorsque vous serez à la phase d’acceptation, les étapes sont plutôt simples pour la plupart des sites d’entreprise. Les coûts varient beaucoup, selon la nature de votre site et le nombre de pages.

Je peux vous accompagner dans le processus à titre de conseiller indépendant, mais sachez que plusieurs entreprises se spécialisent dans le domaine.

Ressac MediaDe mon côté, je travaille avec et privilégie Ressac Média. Une entreprise bourrée de talents avec qui j’ai partagé plusieurs projets depuis les dernières années et qui ont le sens des affaires et du marketing.

Mais si vous désirez comparer d’autres boîtes, je vous invite à découvrir ces autres entreprises et consultants spécialisés…

Orénoque interactif   Rayonnement Web - Eric Baillargeon  Adviso


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Yannick Manuri 1675 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte