Magazine

Festival de Cannes

Publié le 20 mai 2009 par Jfa

Un de mes amis m’a fait passer les lignes suivantes. Inutile de dire que je compatis…

_______

Je vois toujours arriver la période du Festival de Cannes avec un peu d’appréhension. Le festival envahit les journaux télévisés, ce qui dérange mes habitudes. Les micro-trottoirs nous montrent des gens n’ayant rien d’autre à faire que de regarder des “stars” (que ce mot est connoté et laid) “monter les marches” selon l’expression niaise et consacrée des reporters qui se bousculent pour tirer trois phrases innintéressantes d’acteurs et réalisateurs venus vendre leurs produits et “faire rêver” Margot.

C’est aussi le moment où mon épouse réussit toujours à “avoir des invits’..” dont elle fait profiter ses amies proches, sous mes ricannements et ceux de mon fils.

Ces “invits’” sont toujours reçues avec ravissements, force soupirs et émotions par les privilégiées avec lesquelles elle se rends à Cannes, cette année de vieilles copines: “C’est pas vrai, tu as des invits’ ?”“Tu sais, c’est la première fois que je vais y aller”“Mais on va monter les marches ?”. L’acquiescement à cette dernière question leur amène quasiment les larmes aux yeux. Suivent immédiatement alors des recommandations pour l’habillement: pas de jeans, pas de sandales ni chaussures de jogging, “quelque chose d’habillé” et, si un homme se trouve parmi les heureux élus: “Et surtout, une veste sombre et un noeud pap”.

Ensuite, le jour dit, passage chez le coiffeur et ensuite la longue, très longue, cérémonie vestimentaire: “Tu penses que ça va ça ?”, “C’est vrai ?”, “J’fais pas pouffiasse?”…. On essaye, puis on change et rechange… Malgré, à chaque fois, mes réponses totalement hypocrites (car je m’en moque éperdument), mais encourageantes: “Mais oui, c’est bien…, très bien même”.

Au retour, le lendemain, après en ce qui me concerne, une soirée tranquille à la maison, j’ai toujours droit aux anecdotes sur le film, la salle, les gens, la faune  festivalière cannoise, …, que j’endure avec constance, faisant mine de m’y intéresser…

Je connais mon épouse (c’est le moins) et ses copines, je les sais ennemies de la frime et du m’as-tu-vu, engagées à gauche, militant aux côtés des pauvres et disgraciés,… Et pourtant, chaque année le même cérémonial se déroule. Jamais lassées, jamais blasées. La magie cannoise opère. Heureusement que ce n’est, en ce qui me concerne, qu’un jour par an.

_______

Je reprend la parole pour conclure: comme disait H.A. Simon, nous (nos femmes y compris) sommes hélas des êtres à rationalité limitée.

- Le nombre des heures supplémentaires “a diminué de 11% par rapport au trimestre précédent. La mesure phare du “Travailler plus pour gagner plus” chute dans tous les secteurs et dans toutes les régions”. NouvelObs. Encore une démagogie électorale qui se dégonfle.

- Monsanto et l’amarante. Agoravox.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jfa 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte