Magazine Conso

Le EReader, le livrel des Echos

Par Hervé Bienvault

Epaper_boite08 On en sait un petit peu plus aujourd'hui sur le fameux livrel "Ereader" des Echos qui accompagne leur offre légèreté. Dommage pour le nom, on aurait aimé qu'il soit français jusqu'au bout ! Ce livrel a été développé par la société Ganaxa (qui commence enfin à communiquer après une année de silence total, il faut bien le dire). Un diaporama, des photos, c'est chic, c'est sobre, bien dans la tonalité de la cible du journal. Pas de pochette en toile mais une couverture similicuir. L'écran, on se demande si c'est Epaper_pc_01_2 une technologie Vizplex comme le futur Bookeen? pas l'impression... "Le e-reader Les Echos est livré dans une élégante boîte carrée comprenant outre le e-reader lui-même, le câble USB permettant son actualisation, un étui de protection portant le logo Les Echos e-paper, une pochette souple, une dragonne et un cd-rom de sauvegarde... et bien sûr un mode d'emploi en français (ça c'est un vrai progrès par rapport à l'Iliad !)". "Le e-reader Les Echos est protégé par un étui solide de 19 cm de hauteur sur 12 de largeur pour une épaisseur de moins d'un centimètre. Ses dimensions exceptionnelles vous permettent de le mettre dans votre poche ou votre sac à main... " Donc, légèreté, plus fin, plus petit que l'Iliad, plus mobile donc? "Le e-reader s'allume en moins de 20 secondes et vous propose directement la dernière édition des Echos e-paper mise à jour. La navigation s'opère à partir du bouton rond situé à sa Sans_titre base ainsi qu'avec 4 boutons poussoirs fixés sur sa tranche à gauche." Directement? Il semble bien que non car le cable usb, le fil à la patte avec l'ordinateur est bien là pour avoir son journal tous les matins. "La mise à jour du e-reader Les Echos s'opère via la connexion de votre e-reader au port USB de votre ordinateur. Cette connexion s'active par le câble USB relié à la base du e-reader." Le manuel d'utilisation est là. J'essaye de me représenter la scène, vous savez la vidéo quand je me lève le matin, hagard, et que j'appuie sur le bouton et pars faire mon petit déjeuner... Ou mieux, dans la rue avec du wifi... Donc là, ordinateur, accès au serveur, mot de passe, passage du fichier sur l'ordi puis sur le livrel, combien de temps au total? C'est vrai que je suis un peu sceptique, les rafraichissements dans la journée, on recommence, rebelote. C'était compliqué de mettre du wifi dans la bête, Monsieur Ganaxa? même avec des grammes en plus? une différence de 100 euros sur l'abonnement, soit 0,27€ par jour, le prix pour se faire son petit déjeuner le matin... Bon, légèreté, mobilité, les lecteurs trancheront, je suis impatient d'avoir des avis justement ; j'ai comme l'impression qu'Hélène, elle serait pas tendre avec, déjà qu'elle voudrait Netvibes, IOI... (anniversaire du smiley oblige!)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hervé Bienvault 269 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte