Magazine

L’obésité : cause émotionnelle ?

Publié le 07 octobre 2008 par Mozmarketing

“Je ne me reconnais plus” disais mon amie Christine l’autre jour durant la pause café. “Je n’arrive plus à me sentir à l’intérieur de mon propre corps. J’ai l’impression d’héberger une étrangère. Je serais supposée vivre une vie normale et amusante mais il n’y a plus que la nourriture qui me console et ça se voit…”

Des millions d’êtres humains vivent le même désarroi que Christine. Ils vivent de plus en plus isolés et n’ont plus d’échappatoire pour s’en sortir, ne serait-ce qu’un jour ou deux. Alors ils s’enferment dans leur cuisine, avec la radio ou la télé ou l’ordinateur et le contenu du frigo.

L’obésité est de plus en plus considérée comme une épidémie mais pourquoi est-ce autant répandu ? Comment cela a-t-il pu commencer ?

Avec la vie trépidante d’aujourd’hui, les gens ont de moins en moins le temps de prendre de bons repas et encore moins le temps de le savourer lentement en y prenant plaisir. Il faut « avaler » plus que mâcher si on veut être à l’heure au bureau.

S’en suivent des problèmes gastriques, puis intestinaux. Ensuite les graisses collent aux parois de nos organes et se déposent dans le moindre petit racoin qui semble inactif ou peu sollicité. Petit à petit les risques de diabète se font sentir, les accidents cardio-vasculaires, l’arthrite, certaines formes de cancer et plus tard vient la mort.

D’accord, nous sommes en route vers la mort dès notre premier souffle mais il y a moyen de retarder cette échéance le plus tard possible.

Ce n’est pas en débutant une diète que les choses vont s’arranger. Bien au contraire. Il y a déjà tellement de contraintes à supporter, de stress à assumer, de délais à respecter sans compter les attentes à combler des personnes qui nous tiennent à cœur ou qui détiennent le pouvoir sur notre vie et notre personne.

Il faut savoir reconnaître ses chaînes et découvrir leur maillon faible. Elles en possèdent toutes un. Il est important de s’y investir pour le trouver et travailler à le rompre pour que la chaîne entière perde son pouvoir sur nous, sur notre santé morale et physique.

Prendre en note comment nous nous sentons émotionnellement après un événement qui vient nous bousculer dans nos habitudes. Noter nos inquiétudes, nos craintes, en trouver les sources, puis étudier leurs raisons d’être. Parfois la peur de l’inconnu génère des craintes non fondées. Il serait alors profitable de faire la démarche de découvrir ce qui se cache dans cet inconnu ou faire un exercice de détente pour accepter plus ouvertement ce qui s’en vient.

Le stress accapare une grande partie de notre énergie. Notre système digestif a besoin de beaucoup d’énergie pour traiter la nourriture et les breuvages artificiels que nous lui imposons. Mais si nous sommes constamment en quête d’un peu d’énergie supplémentaire, quitte à consommer des produits dits « énergisants », notre digestion en souffrira et notre santé en portera le poids.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mozmarketing 10692 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog