Magazine

KajukenQUOI?!

Publié le 09 septembre 2008 par Kikekoi

Le kajukenbo voyons !!! J’adore ce sport et il m’est assez plaisant de le faire répéter aux néophytes qui ont du mal à assimiler le nom. C’est plutôt simple en fait, je vais vous donner une technique infaillible. Le kajukenbo est un produit résultant de plusieurs années de réflexion de la part d’Emperado, grand maître et créateur de ce sport. Il a mixé et amélioré plusieurs techniques de combats différentes. le karaté (KA), le judo(JU), le kempo (KEN) et enfin la boxe (BO)… KA JU KEN BO. Simple nan ?

Luis et Joe Diaz, mes instructeurs.

Bon voyons maintenant de quoi il retourne. Le kajukenbo est un art hawaïen (non non pas surf et sirotage de boisson au lait de coco) à la vocation très dure, les techniques se veulent réalistes et efficaces, ils ne faut donc pas avoir peur de porter les coups. La base du kajukenbo est de regrouper les meilleures techniques de chaque discipline dont il est composé afin d’arriver à un art de self-défense presque parfait, qui élimine alors tout geste inutile et qui a pour but de se débarrasser de son adversaire.

L’éventail des techniques est assez large, travail mains nues, pieds-poings, projections, luxations, dislocations, immobilisations, frappes aux zones vitales. Self défense contre bâton et couteau. Pour les armes, travail du Kali Escrima. J’aime à citer notre grand maître qui, dans un grand discours énonça l’idée principale du kajukenbo : “don’t forget the balls”. Le but final est donc de pouvoir se défendre rapidement et efficacement dans n’importe quelle situation (une légende raconte que JOE DIAZ combattit 4 hommes seul et à main nues, 3 étant encore en réanimation).

En dehors de la violence certaine dont fait preuve le sport et les quelques blessures acquises en pratique par chacun des adhérents du club, il règne dans le dojo une atmosphère sereine et profitable à l’esprit à l’instar de ce que pourrait procurer un cour de yoga, un corps sain dans un esprit sain, bonne recette non. On sort de 2 heures de sport, en trainant la patte certes, mais avec le sourire large d’un homme grandie par l’acquisition d’une nouvelle confiance en soi.

Le kajukenbo se révèle donc après 3 ans de pratique assidue un sport réellement motivant et efficace qui, je pense, peux trouver sa place dans un panel de sports de combat très étendu. Venez l’essayer, c’est en quelque sorte l’adopter.

lien du site officiel français : Kajukenbo.fr

Aloha à vous, Aybibak


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kikekoi 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog