Magazine Côté Femmes

Enterrement de vie de jeune fille (1)

Par Mamancelib
Enterrement de vie de jeune fille (1) Et bien voilà... Ca y est !
Nous avons officiellement enclenché la marche vers le mariage de ma meilleure amie : le 27 juin prochain, ce sera une madame... et nous avons commencé à enterrer sa loooongue vie de jeune fille. (Non, je ne dis pas qu'elle est vieille, je dis qu'ils ont attendu très longtemps pour se marier !)

Ses deux autres témoins et moi-même avons débarqué chez elle samedi matin avec de magnifiques diadèmes empruntés à ma fille (qui n'a toujours pas compris pourquoi j'ai volé ses serre-têtes pour sa marraine !). En nous voyant arriver ainsi coiffées, elle a tout de suite compris que c'était the D-Day : et là, elle s'est mise à sauter partout, à rire, à pleurer... Je crois qu'elle était contente... Et pas qu'un peu... Face à notre excitation, digne de quatre dindes un jour d'insémination, son homme a préféré fuir... (mais ça, c'était prévu dans notre plan !)

C'est par la suite que ça s'est corsé...

Nous avons remis à notre amie une lettre dans laquelle nous lui annoncions que nous allions faire un flashback à la fin des années 80, quand elle a rencontré son amoureux... et que sa première mission était de s'habiller, de se coiffer et de se maquiller comme elle était à cette époque-là ! Pour cela, nous lui avons sorti une photo d'elle à cette époque (tee-shirt d'ACDC, foulard avec tête de morts et eye liner noir inclus !) et nous lui avons fourni tout le nécessaire. C'est à partir de ce moment-là que nous avons décidé de monter la chorale des témoins et de lui chanter, environ toutes les 2 minutes 33 "Ti amo" (ah ça, les références musicales pourries des années 80, on connaît !). Deuxième mission : elle devait emporter toute une série de choses plus inutiles les unes que les autres (comme des pates, une chaussette avec du rouge, du fil à coudre...) et elle devait s'assurer d'être bien épilée, partout (sauf si elle assumait le côté "moustache qui dépasse" de la culotte...)

Après lui avoir bandé les yeux, nous l'avons emmené là où son histoire d'amour avait commencé 20 ans plus tôt... et son homme nous attendait là-bas, version années 80 : nous lui avions laissé une perruque avec des cheveux longs puisqu'à l'époque, il était coiffé comme ça (alors que maintenant, il a quasiment le crâne rasé). Quand nous avons enlevé le foulard des yeux de mon amie, elle a d'abord regardé autour d'elle pour voir où elle se trouvait et, en apercevant son homme, de dos, qui prenait la pause faussement romantique avec ses cheveux longs au vent, elle a éclaté de rire... mais un fou rire comme je ne l'avais jamais vu... Elle s'est écroulée par terre, elle mélangeait rires et larmes, elle est allée embrasser son homme, s'est remise par terre... Et nous, en fond, nous continuions à chanter "ti amo"...

Nous avons pique-niqué tous ensemble dans ce jardin public... Après quelques coupes de champagne et quelques figures artistiques au toboggan, nous avons remis nos diadèmes de princesse pour la suite des événements : un hammam ! La future mariée était ravie de découvrir son programme au fur et à mesure de la journée. Nous nous sommes faites chouchouter pendant près de 3 heures : gommage, crème machin, crème ceci, vernis à ongle, thé à la menthe... Un bon moment de détente pour se retrouver entre filles et entre amies... et ma meilleure amie qui nous disait toutes les dix secondes : "Les filles... merci... franchement... merci !"...

Et puis, pour terminer cette journée, direction la Féria de Nîmes... et avec toute une série de défis à relever pour ma meilleure amie : prendre des photos avec des crs, avec des gens de la croix rouge, avec un blonde, avec un black, avec un soi-disant ami d'enfance qu'elle retrouverait... On a fait la tournée des bodegas, on a dansé, on a ri... On a même décidé d'avoir le premier (et seul) moment pouf' de notre vie  en dansant sur un banc, pour bien nous faire remarquer, au milieu de la foule. Il fallait qu'on fasse ça au moins une fois dans notre vie ! Par contre, nous avons été très déçues de ne pas entendre une seule fois "Ti amo" dans une bodega... alors, on l'a chanté plusieurs fois...

Vers une heure du matin, nous étions mortes de fatigue : nous nous étions levées tôt, le hammam nous avait fatiguées, le mal au pied commençait à se faire ressentir et... l'excitation de cette journée avait épuisé notre énergie !  Du coup, nous sommes retournées chez ma meilleure amie pour bien finir notre soirée entre filles avec... le film de Sex and the city...

Ce n'est qu'à 4h15 que cette première partie de l'enterrement de vie jeune de fille de ma  meilleure amie s'est terminée... en chantant "ti amo"....

Il ne nous reste plus qu'à poursuivre cette journée le 13 juin, avec toutes les copines et amies de la future mariée, cette fois...


Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (1)

Par gisele
posté le 10 juin à 09:26
Signaler un abus

j'aimerait voir une photo de toi avec tes yeux bander avec un foulard pour voir si sa te va bien ou pas

A propos de l’auteur


Mamancelib 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog