Magazine Coaching

Gran Torino

Par Christophefaurie

Je suis allé voir, avec retard, le dernier film de Cleant Eastwood. Je ne l’aime pas. D’une manière générale il y a quelque chose qui ne va pas entre Clint Eastwood et moi.

Difficile de dire quoi. Il est désagréable, « râpeux », mal fini…

Quant au film, en dehors d’une critique extatique, j’en savais peu. J’espérais ne pas avoir droit à un nouveau drame. Et bien si. Est-ce que l’Amérique est vraiment comme cela ? Un assemblage de communautés qui ne peuvent même pas se comprendre sinon à coups de flingue ?

Et les personnages se lancent à la tête leur nationalité d’origine comme des insultes. Est-ce, comme le dit Eastwood, une façon virile de montrer leur affection ? Ou masque-t-il sous cet artifice le refus de l’autre qui fonde la société américaine, que l’Américain d’en bas est un raciste à l’esprit étroit ?

Quant à Clint Eastwood, je ne le trouve pas crédible en Américain d’en bas, bourru, au grand cœur, qui, au fond, comprend tout, même les noirs. Je soupçonne que le vrai Américain est à la fois beaucoup moins ouvert et beaucoup plus capable de sentiments profonds.

Quelques autres billets sur les mêmes sujets :


Widget by Hoctro | Jack Book &callback;

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Christophefaurie 1652 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte