Magazine Politique

French manucure

Publié le 01 juin 2009 par Alain Hubler

Armes de destruction massiveEh ! vous savez quoi ? Les chats ont des griffes et parfois, ils s’en servent !
Si, si, je vous assure, c’est vrai.

Il y a même des « propriétaires » de chats qui s’en plaignent, surtout si le chat est un chat d’appartement et qu’il a la mauvaise idée d’utiliser ses armes de destruction massive sur le canapé du salon ou sur la tapisserie de la salle à manger.

Lesdits amateurs d’animaux de salon se sont donc ingéniés à trouver des parades aux activités destructrices de leurs félins préférés. Comme le dit le dicton : qui aime bien châtie bien. À part les expéditions punitives, les phéromones pour chat, les répulsifs et le pistolet à eau, des esprits dérangés inventèrent le dégriffage. Une opération qui consiste à enlever définitivement – sous anesthésie – les griffes d’un chat : plus de griffes, plus de dégâts. Mais plus de griffes, plus de chasse, plus de grimpette, plus de jeux, plus de défense. Bref une sauvagerie interdite en Suisse et dans pas mal de pays d’Europe.

Puis vint le « protège-griffes » Softclaws. Un machin inventé par un vétérinaire étasunien qui se présente sous forme d’un capuchon en PVC à coller sur les griffes de minet. Il paraît même que le chat d’Hillary Clinton était muni de ces saloperies lorsque ses maîtres résidaient à la Maison Blanche avec lui !

Il vous en coûtera environ 30 balles pour une paix qui durera entre 4 et 6 mois. Mais pendant ce temps, votre matou, ou votre minette, pourra toujours se gratter pour se … gratter efficacement, pour se défendre, pour attraper des proies réelles, factices ou fantasmées – vie en appartement oblige – pour s’amuser. Pour vivre quoi.

On peut aussi se douter qu’avoir les griffes embardouflées de colle et de plastique en permanence peut, à la longue, provoquer quelques problèmes.

Enfin, si ça vous tente d’avoir un petit fauve qui ressemble à une star du X à la french manucure exubérante (il y a des modèles bleus, violets, roses et rouges !), sachez que ce n’est pas uniquement votre problème, mais aussi celui de votre bête.

Pour ma part, le choix est fait : ce qui ne résiste pas, ou déplaît, à mes fauves n’a rien à faire chez moi.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Alain Hubler 199 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines