Magazine High tech

Quatre à la suite !

Publié le 01 juin 2009 par Sid

Microb Technology

A

vec quelques collègues mais néanmoins amis, nous avons fait le déplacement jusqu'à Mantes La Jolie où se déroulait la Coupe d'Île de France de Robotique, histoire de soutenir le père Serpi et son équipe, Microb Technology. Et on a bien eu raison de se taper deux heures de bouchons, puisqu'ils ont encore gagné.

Ben oui, parce que les Microb, ils ont dominé la Coupe de Belgique, repartant avec le prix de la meilleure équipe étrangère et remporté la haut la main les Coupe de France et d'Europe à la Ferté Bernard le week-end dernier. Ce qui aurait pu laisser penser que dernière compétition allait être une formalité. Il n'en fut rien, loin de là...

Déjà, le réglement. Il s'agit de construire des colonnes et/ou des temples au moyen d'un robot entièrement autonome. Pour cela, votre robot récupère sur l'air de jeu des palets, qui serviront à élever des colonnes, et des linteaux qui, posés sur deux colonnes de même hauteur, fermeront les temples. Les constructions présentent à la fin des 90 secondes que durent un match rapportent des points en fonction de leur hauteur. Un palet rapporte un point, un linteau trois. Score qui doit être multiplié par la hauteur à laquelle se situe l'élément. Donc plus ça monte, plus ça rapporte.

Pour construire vos édifices, vous disposez de plusieurs zones, dites 1, 2 et 3. La zone 3 est un cylindre situé au centre de l'aire de jeu. Sa hauteur est de 2, ce qui fait qu'un élément déposé dessus est considéré comme placé à une hauteur de 3. La zone 2, de hauteur 1 est situé sur le bord de l'air. Enfin, deux zones 1, sur le bord, de part et d'autre de la zone 2, qui ne sont pas surélevées. La stratégie consiste donc à constuire haut, si possible au milieu, sans heurter le robot adverse et sans détruire ses constructions, évidemment, sous peine de lui donner des points supplémentaires.

Pour vous donner une idée de ce que ça donne, je vous invite à aller visionner quelques vidéos sympathiques des coupes précédentes :

  • finale de la Coupe de Belgique opposant Kdroids et Microb ;
  • demie-finale très serrée en Coupe de France entre Microb et RCVA[1] ;
  • première finale de la Coupe d'Europe entre Microb et UNICT ;
  • seconde finale de la Coupe d'Europe.

Sur la seconde vidéo, à 3:58, vous pourrez noter la botte secrête de Microb, un scanner 3D, composé d'un télémètre laser et d'un mirroir rotatif et monté sur un bras latéral, qui permet à leur robot de balayser la zone de dépose et éventuellement d'ajouter des palets au dessus des constructions de l'adversaire, ce qui rapporte d'autant plus de points. Dans cette demie-finale, c'est précisément le palet rouge déposé en haut de la colonne verte qui va faire gagner Microb, son retrait par le robot de RCVA leur rapportant 20 points.

Vous pouvez vous ballader sur Youtube et Dailymotion qui fourmillent de vidéos des différentes coupes.

Pour en revenir à notre coupe d'Île de France, il faut bien avouer que les deux équipes engagées par Ville d'Avray, à savoir RCVA et EPO[2], ont posé quelques soucis au robot de Microb. En particulier les seconds qui les ont battu en matches de série, après un accrochage d'un fort beau gabaris suite auquel le scanner 3D a bien failli rendre l'âme. Les deux adversaires se sont retrouvés en demie-finale, qui devra être rejouée, encore une fois à cause d'une méchante collision. Microb en sortira gagnant, mais ave cun peu de casse.

La finale, dont on attend impatiemment les vidéos, s'est jouée en deux matches gagnants et les a mis en face de RCVA dont le robot a emporté la première manche avec une magnifique construction de hauteur 10 en zone 2. Paf, 132 points d'un coup ! La seconde manche a démontré la plus grande capacité d'adaptation de Microb. Alors que le robot RCVA se retrouvait tout perdu par un linteau qui lui bloquait l'accès à la zone centrale, Microb contournait le problème pour construire ailleurs. Et marquait les points gagnants. La dernière manche fut un festival de destructions et de déposes manquées à l'issu desquelles Microb se retrouvait avec le plus d'éléments en zone de dépose, lui donnant la victoire finale.

Ce genre de compétition est vraiment impressionnante. Quand vous regardez les robots et que vous voyez les trésors d'ingéniosité et d'imagination, ainsi que la maîtrise technique des gens qui les font, ça vous laisse bouche bée. Le moindre détail compte. On pense évidemment à la stratégie de jeu, la programmation, la détection de l'environnement, la qualité de la mécanique et la vitesse des mouvements. Mais on pense moins aux batteries et à la puissance délivrée aux moteurs, à la solidité des éléments, la qualité des soudures, l'adhérence des roues, l'inertie et la précision des mouvements, le poids, etc.

Et la barre est placé haut. Très haut. Et entre les meilleurs, ça se joue sur la régularité et quelques coups du sort qui pencher la balance d'un côté ou de l'autre. Mais au final, c'est vraiment excellent à regarder, d'autant que l'ambiance est très sympa.

J'ai pleins de photos à trier et à mettre en ligne, mais genre si c'est pas fait demain, avec le SSTIC qui commence mercredi, ça sera pas fait avant un petit moment...

Notes

[1] Robot Concept Ville d'Avray.

[2] Équipe Paris Ouest.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sid 341 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte