Magazine France

Dieudonné anti-quoi ?

Publié le 01 juin 2009 par Malesherbes

J’ai aperçu, sur un panneau électoral dressé devant un bureau de vote, une affiche vantant la liste antisioniste de Dieudonné, titrée : « Pour une Europe libérée de la censure du communautarisme, des spéculateurs et de l’OTAN ». Dieudonné apparaît au centre de l’affiche, la main gauche sur la poitrine, à la hauteur de l’aisselle. Derrière lui, sur sa gauche, un homme, bras croisés, le crâne dégarni, fine moustache et léger collier de barbe, la mine résolue. Toujours derrière lui, mais sur sa droite, un homme, lui aussi avec le cheveu rare, petit bouc gris, léger embonpoint, l’air débonnaire. J’ignore s’il s’agit là de candidats de sa liste, pas plus que je ne sais s’il s’agit d’une photo ou d’un montage.

Mais le plus curieux est la présence d’un quatrième personnage, figurant plus à gauche de l’affiche, en retrait par rapport aux précédents. Il est vêtu de noir comme les autres, arbore une abondante barbe grise et a le sommet du crâne orné d’un chapeau noir apparemment trop juste pour lui. Très vraisemblablement, on reconnaîtra en lui un juif de stricte observance, voire même un rabbin. Or il existe des Juifs qui ne veulent pas d’une confusion entre la société civile et la religion et qui contestent l’existence de l’Etat d’Israël. Certains d’entre eux vivent cependant en Israël, au sein de la communauté des Netourei Karta. Ils sont en quelque sorte des antisionistes et Dieudonné est plutôt satisfait de pouvoir se prévaloir de leur support.

C’est ici que le message de Dieudonné devient ambigu. Comme ces trois personnages ne nous sont pas connus, devons nous les considérer comme des soutiens de Dieudonné ou au contraire symbolisent-ils ces forces mauvaises dont il se propose de libérer l’Europe ? La première hypothèse lui permettrait de se défendre dans le procès d’antisémitisme qui lui est fait parfois : « voyez, même des Juifs sont avec moi ! ». Par contre, la deuxième redonnerait de la consistance à cette même accusation. Il me semble en effet que le passant moyen n’est pas en mesure de reconnaître à première vue un antisioniste, surtout juif. Ce qu’il voit sur cette affiche, c’est tout simplement un juif, même si c'est dans une version moins outrancière que celle de caricatures de sinistre mémoire.

Et l’antisionisme se révèlerait alors pour ce qu’il est, un masque de l’antisémitisme.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Malesherbes 59 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog