Magazine Politique

Paso Doble n°142 : Rio ne répond plus

Publié le 02 juin 2009 par Toreador

A las cinco de la manana…

Difficile d’écrire sur une tragédie, d’autant que pour avoir récemment fait un vol très similaire dans la même zone, je ne peux m’empêcher d’avoir queques frissons rétrospectifs.

Ce qui a retenu  mon attention, cependant, c’est la promptitude avec laquelle Air France a cherché à expliquer ce qui, a priori, est inexplicable : un avion a totalement disparu des radars, sans que les balises émettent un quelconque signal, mis à part un problème électrique.

Rappelons que la zone de disparition, près du Cap Vert,  n’est pas le « triangle des bermudes » – il y avait des centaines d’avions qui devaient être dans les parages à peu près au même moment. On est donc plus proche de la voiture disparue corps et bien sur l’autoroute un soir d’orage que de la kangoo qui n’est jamais revenue d’un sentier désolé du Connemara.

Les quotidiens l’ont d’ailleurs bien compris, eux qui titrent sur le « mystère » du vol 300-447.

Alors, comment est née cette fadaise sur la foudre, alors que personne n’a finalement aucun renseignement ? Je l’ignore et je ne peux que conjecturer. On mettra évidemment en avant l’appétit des médias pour « faire avancer » l’affaire, en l’absence de réaction des victimes. Mais pas seulement.

Air France doit surtout croiser les doigts qu’il ne s’agisse pas d’un défaut systémique, qui serait resté jusqu’ici inconnu, de l’avion lui-même ou, pire,  d’un sabotage terroriste. Ou encore d’une mauvaise rencontre au dessus de l’Atlantique. Rappelons nous que le vol TWA fut, selon toute vraisemblance, abattu par un missile, et que pour ma part je connais des gens tout à fait sains d’esprit qui disent avoir vu des OVNI. Il faut donner un nom à la mort, et la foudre est un suspect bien commode. Pour ma part, d’après ce que je sais, la foudre n’a jamais abattu un avion…

Reste que si Air France ne corrige pas rapidement le tir, le terrain va être propice aux conjectures les plus folles, comme l’a précédemment montré le 11 septembre. Il ne reste donc plus qu’à attendre que le navire de la Marine nationale « La Foudre » – ça ne s’invente pas – trouve une boite noire capable de donner une explication au drame. Pour que débute le deuil.

300-337Crash Air Franceexplicationfoudre

Sujets: Paso Doble | 14 Comments »


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Toreador 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines