Magazine

OmniPage Professionnel 17 : une belle leçon de Greenwashing

Publié le 02 juin 2009 par Frédéric Bordage @greenit
Omnipage Pro 17

De nombreux intervenants dans le monde de l’informatique, constructeurs ou éditeurs, ont une démarche de plus en plus tournée vers l’écologie. D’autres essaient plus ou moins habilement de se donner une image verte en trouvant quelques justifications marketing pas toujours bien inspirées.

Nuance, l’éditeur de Omnipage Professionnel, fait partie de cette dernière catégorie. A la lecture du communiqué de presse diffusé pour la sortie de la version 17 de son logiciel phare, Omnipage Pro.

OP17 sait désormais numériser des images et des textes à partir d’une photo, rendant l’usage d’un scanner inutile. Ainsi, un appareil photo devient également un scanner. L’éditeur promet des performances exponentielles par rapport aux versions précédentes. Voilà les infos essentielles quant à cette nouvelle version.

Cependant Nuance ne fait pas, justement, dans la nuance. L’éditeur en rajoute des tonnes sur le côté vert du logiciel. Ainsi, selon le vice-président de la société, "Cette nouvelle version illustre plus que jamais notre démarche écologique en facilitant le recours au numérique, par rapport au papier".

Si devoir se servir d’un appareil photo plutôt qu’un scanner est une démarche écologique alors nous sommes des millions à être écolos sans le savoir. Et les entreprises clientes de Nuance sont déjà toutes certainement équipées de scanner ou d’imprimantes multifonctions, alors quels avantages pour elles ? C’est sur ce point que Nuance aurait dû avancer son argumentaire plutôt que de badigeonner de vert sa communication.

La note continue ainsi "OmniPage 17 ou quand le gain de productivité est lié à l’écologie : Avec sa précision et son côté pratique, OmniPage 17 met les atouts du bureau écologique à la portée de tous les professionnels." en mettant en avant comme argument le temps économisé grâce à l’automatisation des tâches manuelles. Il n’y a aucune justification écologique derrière le discours.

Avec un argument aussi pertinent, je peux m’autoriser un parallèle avec l’automobile : une Ferrari est elle plus écolo que la voiture électrique de Bolloré dans la mesure où elle boucle son tour de circuit bien plus rapidement ?

A noter que lorsque l’on recherche le mot "écologie" sur le site, seule la page du communiqué de presse apparaît, et le mot "green" ne donne aucune entrée…

http://www.nuance.fr/news/20090514_omnipage17.asp


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Frédéric Bordage 2605 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte