Magazine Bourse

Les salaires des patrons passés au crible

Publié le 02 juin 2009 par Bernard Carlier

Les salaires des patrons passés au crible 

Extraits d’articles très intéressants sur la rémunération de nos Dirigeants réalisés par le Journal du Net

Mirobolants ou non, les salaires des grands dirigeants français sont (presque) toujours complexes. Parts fixes, variables, avantages en nature, rémunérations exceptionnelles, stock-options et autres actions gratuites les composent.

Et pour chacun de ces éléments, les patrons ne sont pas logés à la même enseigne.

Quelle est la rémunération moyenne des patrons des plus grandes entreprises cotées de France ? Qui touche le plus d’actions gratuites ? De stock-options ? Qui en a gagné le moins ? Le Journal du Net répond.

Concernant les stock-options, sur les 120 dirigeants du SBF, 51 d’entre eux au moins se sont vu attribuer des stock-options en 2008. Mais seules 45 entreprises détaillent la valorisation de ces options à la date de l’octroi, via un calcul savant. Une valorisation théorique qui ne présage pas des sommes perçues une fois les options levées et les actions vendues. Pour 8 sociétés, l’information n’était pas disponible, ce qui fait que 14 dirigeants n’apparaissaient pas dans les calculs ci-contre.

Parmi les heureux élus, le plus favorisé est de loin Bernard Arnault, le patron de l’empire du luxe LVMH, avec des stock-options valorisés à plus de 12,5 millions d’euros, loin devant le second de ce classement, le PDG de Danone Franck Riboud, par ailleurs patron le mieux payé du SBF et bénéficiant de la plus forte part variable.

En savoir plus, cliquez ici >>


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bernard Carlier 42 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte