Magazine Finances

Taxe professionnelle : la réforme du Medef coûterait 7,5 milliards d'euros

Publié le 02 juin 2009 par Cambiste
Bercy a évalué le manque à gagner pour les finances publiques d'une option très favorables aux entreprises.
bercy-ministere-des-finances-budgetQuel sera le coût pour les finances publiques de la suppression de la taxe professionnelle sur les investissements ? Pour Bercy, il devrait être nul, de nouveaux impôts étant susceptibles d'être mis en place, compensant le manque à gagner lié à la disparition de la taxe professionnelle.
Le monde de l'entreprise ne veut pas entendre parler de ces nouveaux prélèvements obligatoires, arguant du fait que les impôts sur la production sont en France parmi les plus élevés. Les associations patronales veulent voir dans le chiffrage de leurs préconisations, présenté officieusement, hier, par Bercy, un encouragement à maintenir cette ligne. Selon le ministère des Finances, le scénario défendu par le Medef, à savoir la suppression de la taxe professionnelle sur les investissements, et le maintien d'une cotisation minimale de taxe professionnelle représentant 1,5% de la valeur ajoutée de l'entreprise ( qui serait aussi un maximum), grèverait les finances publiques à hauteur de 7,5 milliards d'euros, soit moins que les 8,1

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cambiste 526 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine