Magazine

Comment revenir après une si longue absence?

Publié le 28 avril 2009 par Claude
Les ponts commençaient à se bâtir. Le réseau s'élargissait, imperceptiblement au début, puis au fur et à mesure, une référence, un commentaire, une question, deux questions et finalement le départ pour plusieurs mois. Comment revenir? Comme si rien n'était, sans préparation, sans introspection, sans appréhension...impossible.
Je me suis questionné à savoir si le retour au travail après une longue période d'absence s'apparentait à reprendre son blog après plus de huit mois sans un mot. Il semble bien que les deux situations se ressemblent.
Que ce soit après une sabbatique, un congé de maternité, parental ou de maladie, la situation qui prévalait au départ peut avoir changée du tout au tout. Le "revenant" peut être blessé de constater que la boîte a continué de tourner sans lui. Les équipes ont changé, le poste peut avoir été modifié, le remplaçant peut avoir mieux performé que nous...
La qualité du retour dépend aussi de la perception de la hiérarchie face à l'employé.
Un congé d'étude peut être perçu comme le prélude à un départ. Le congé sabbatique, le signe de l'usure du salarié.
Savoir partir:
Le timing de l'annonce importe. Si vous vous manifesté quinze jours avant et que vous occupez des fonctions stratégiques, attendez vous à des tensions. Bien sûr dans le cas de maladie, il en est tout autre mais autrement, le départ se planifie pour vous mais aussi pour votre employeur. Faire preuve de flexibilité dans le choix des dates peut également faciliter le tout. Si vous vous cramponnez à une date de départ alors que c'est la période des vacances...ça peut chauffer. Si possible, proposez un plan de match pour la transition de vos dossiers. En étant proactif dans l'organisation du départ, vous démontrez que l'intérêt y est toujours.
Garder le contact:
Se manifester occasionnellement peut être une bonne façon de raviver votre présence dans le lieu de travail. Il ne s'agit pas d'être là chaque semaine mais de ne pas oublier les moments importants et de donner signe de vie occasionnellement. Ceci dit, les informations que vous obtiendrez lors de ces brèves rencontres ne vous permettront pas de garder le file. L'organisation change et vous devrez refaire votre place au retour. Pendant que vous étiez ailleurs, vous n'étiez pas ici et il s'en passe souvent beaucoup en peu de temps.
Se préparer plusieurs mois à l'avance pour le retour:

L'idée du retour peut être anxiogène surtout s'il s'agit d'un retour au travail après une dépression ou un burn out. Les commentaires appréhendés des collègues peuvent miner la confiance, sans compter le fait que chacun y ira de son commentaire ou de sa petite recommandation sur le fait que vous devez y aller "mollo" pour ne pas vous brûler.
Ceci dit, il faut faire preuve d'humilité: Personne n'est indispensable.
Refaire sa place en discutant du retour...avant le retour permet de se préparer mentalement à reprendre nos responsabilités professionnelles. Cela permet également au milieu de se préparer à ce retour. Réfléchir à ce que sera une journée type suite à votre retour peut aussi aider.
Accepter le changement:

Souplesse et modestie sont les mots clés au moment du retour. Le milieu peut avoir changé. Les collègues ne sont plus les mêmes ( au sens propre et figuré), l'organisation a évoluée, pour le meilleur ou le pire, de nouveaux liens se sont tissés et vous avez l'impression de ne plus"être dans le coup". Il faut accepter de ne pas être opérationnel en rentrant, reconstruire sa crédibilité et son réseau social.
Faire le bilan:
Dans tous les cas, restez positif ! L’absence peut ainsi se révéler "une opportunité pour redéfinir son projet professionnel au sein de l’entreprise".
Garder à l'esprit ce que vous a appris votre absence. La distance avec l'équipe vous a peut-être permis de développer de nouvelles facettes.
Le retour au travail peut également permettre le constat qu'un changement s'impose. Après tout, un mauvais retour au travail peu en définitive être l'occasion d'une vie de repartir sur de nouvelle base. Mais comme le retour au travail, le départ aussi doit se préparer.
Pour ma part, cette longue absence m'a permise de réaliser que le blog était un bon moyen de synthétiser ma pensée sur des enjeux vécus au quotidien. Il me permet de me développer, de demeurer à l'affût des dernières influences en matière de RH.
Si une seule personne lit ce billet et y trouve son compte, j'aurai atteint mon but et mon retour sera réussi... la crédibilité ça se bâtit un jour, un mot, un billet à la fois.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par Mesmaks
posté le 07 décembre à 11:14
Signaler un abus

Nous sommes en décembre 2011 et je lis "ça" Une personne de ma famille "doit" se préparer à un retour en milieu scolaire après un arrêt de plusieurs mois et votre témoignage me donne des éléments de soutien à cette personne.

A propos de l’auteur


Claude 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte