Magazine France

Pourquoi s'étonner du succès d'Europe écologie?

Publié le 08 juin 2009 par Bernard Girard
Daniel Cohn-Bendit a gagné son pari pour d'excellentes raisons :
- il a pris au sérieux ces élections et il leur a donné du sens comme lorsqu'il a expliqué, lors du débat d'Antenne 2, que voter pour la liste UMP, c'était prendre le risque de voir Barroso remplacé à la tête de la commission par un conservateur choisi par Berlusconi (qui avec ses 40% d'intention de votes promettait d'avoir le plus gros groupe au sein du groupe conservateur),
- par la seule présence d'Eva Joly en deuxième position sur ses listes, il a montré qu'il souhaitait agir sur la crise et sur l'une de ses dimensions majeures : la corruption,
- son programme parlait de la deuxième crise majeure : celle de l'environnement,
- par son tutoiement des autres candidats, par sa manière de mettre en scène leur connivence une fois élu (nous travaillerons ensemble a-t-il dit à Bayrou), il leur a donné à tous un vrai coup de vieux et rendu à la politique un peu de ses lettres de noblesse.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bernard Girard 236 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte