Magazine Finances

Optimisez vos frais

Publié le 08 juin 2009 par Questions Capitales

Vous pouvez déduire des frais de vos revenus professionnels. Vous avez le choix entre vos frais réels et une déduction forfaitaire. Quelle est la formule la plus intéressante ?

Si vous êtes salarié, dirigeant d'entreprise, ou si vous exercez une profession libérale, vous avez le choix entre une déduction forfaitaire de frais professionnels et l'imputation de vos frais professionnels réels. Ce choix peut être fait pour chaque catégorie de revenus. Vous pouvez par exemple déclarer les frais réels liés à votre rémunération de salarié et préférer le forfait pour vos revenus de dirigeant d'entreprise. Pour les bénéfices d'entreprises industrielles, commerciales ou agricoles, vous n'avez pas le choix : vous devez déclarer vos frais professionnels réels.

Comment bénéficier de la déduction forfaitaire ?
Les travailleurs salariés et appointés, les dirigeants d'entreprises et les professions libérales ont toujours droit à la déduction forfaitaire des frais professionnels. C'est le cas si vous ne pouvez pas démontrer de frais professionnels réels, ou s'ils sont inférieurs aux frais forfaitaires. Vous bénéficiez automatiquement de cette déduction si vous ne déclarez pas vos frais professionnels réels. En d’autres termes, vous n’avez aucune formalité à remplir.

A combien se montent les frais professionnels forfaitaires ?
Les frais professionnels forfaitaires d'un salarié et d'un titulaire de profession libérale sont fonction des revenus professionnels (rémunérations ou recettes brutes - cotisations sociales personnelles). Plus vos revenus sont élevés, plus le pourcentage est faible. Pour les dirigeants d'entreprises, les frais professionnels forfaitaires sont fixés uniformément à 5% des revenus professionnels.
Les frais professionnels forfaitaires sont plafonnés à 3.380 euros par catégorie de revenus. Si vous êtes simultanément actif en tant que salarié et dirigeant d'entreprise tout en exerçant une profession libérale, vous pouvez donc déduire au maximum 10.140 euros (3 x 3.380 euros) à titre de frais professionnels.
En revanche, vous ne pouvez pas combiner frais professionnels réels et frais forfaitaires dans une même catégorie de revenus, même s'ils portent sur deux activités distinctes. Pensez à quelqu'un qui travaillerait à temps partiel comme mécanicien automobile et à temps partiel comme garçon boulanger.

A combien se montent les frais professionnels réels ?
Peuvent être déduites au titre de frais professionnels réels toutes les dépenses consenties en 2008 pour acquérir ou conserver des revenus professionnels. Vous ne pouvez déduire les frais qui ont fait l'objet d'un remboursement exonéré d'impôt par votre employeur (ou votre société) au titre des frais propres à l'employeur (société).


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Questions Capitales 330 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine