Magazine Finances

Mariez-vous ou faites une déclaration de cohabitation légale et profitez-en!

Publié le 08 juin 2009 par Questions Capitales

Si vous êtes marié ou cohabitant légal, vous avez une longueur d'avance sur les isolés. En optimisant votre déclaration, vous paierez moins d'impôts.

1 Profitez du quotient conjugal
Si vous ou votre partenaire n'avez pas de revenu ou des revenus professionnels limités, vous pouvez bénéficier du système du quotient conjugal. Une partie du revenu professionnel imposable globalement est transférée d'un partenaire à l'autre. Une partie des revenus passe ainsi de la tranche la plus lourdement imposée d'un partenaire vers une tranche soumise à un taux inférieur chez l'autre. Ce système est cependant limité: vous ne pouvez transférer plus de 30% du revenu professionnel total du partenaire qui perçoit les revenus les plus élevés à l'autre, et cela ne peut conduire à propulser les revenus professionnels totaux de l'autre partenaire au-delà de 8.880 euros.

2 Attribuez des revenus à un «conjoint aidant»
Si vous percevez des profits ou des bénéfices, vous pouvez attribuer des revenus à votre conjoint aidant (ne disposant pas d’un statut social d'indépendant complet). Vous pouvez lui attribuer une rémunération plafonnée à 30% de votre revenu professionnel net, à condition qu'il vous apporte une aide effective et ce, même s'il exerce une activité professionnelle distincte (dont les revenus nets n'atteignent pas 11.530 euros).

3 Répartissez vos dépenses d’emprunts
Si vous et votre partenaire avez droit à la déduction pour habitation propre et unique, vous pouvez déterminer librement qui déclare quelle partie des dépenses d'emprunts (amortissements de capital et intérêts).

4 Désignez votre partenaire comme bénéficiaire de votre assurance-vie
Certaines assurances-vie sont assorties d'avantages fiscaux. Les primes payées ne génèrent cependant une réduction d'impôt que si le bénéficiaire en cas de décès est votre conjoint ou votre cohabitant légal (ou un parent jusqu’au 2e degré).

5 Compensez les pertes de votre partenaire
Si les revenus de l'un des partenaires ne suffisent pas à apurer ses pertes professionnelles, le solde peut-être imputé sur les revenus de l'autre partenaire.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Questions Capitales 330 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine