Magazine Focus Emploi

Le Lyon est mort ce soir !

Par Melorthophoniste

Lyon est la ville de mon premier échec à un concours. Il avait lieu le 19 mars 2009, jour de la grève nationale. Youpi ! Du coup, j'ai dû me déplacer la veille pour être sûre d'arriver à l'heure sur place malgré le début des épreuves dans l'après-midi. Ce petit inconvénient m'a permis de me balader dans la ville (qui est magnifique). Je vous recommande d'aller faire un tour (avant ou après vos épreuves) au Parc de la Côte d'Or qui renferme un zoo gratuit très sympathique.


 

L'écrit de Lyon est un véritable marathon. On commence en tout début d'après-midi pour finir à 18h. Toutes les épreuves s'enchaînent sans pauses, sans répit. La première épreuve distribuée, on vous distribue déjà la suivante pour que vous puissiez enchaîner. Cet aspect du concours est assez difficile à gérer. Sans pause on se fatigue vite, la concentration diminue au fil des heures qui passent.

La première épreuve est le QCM sciences, langue, santé société. Il s'agit d'une épreuve de culture générale agrémentée de tests psychotechniques (suites de dominos) et quelques questions de grammaire.
La deuxième épreuve est un résumé de texte long tiré d'un ouvrage d'Alain Bentolila, linguiste français très en vogue actuellement. Il a notamment participé à l'élaboration d'un rapport de mission sur l'enseignement de la grammaire il y a quelque temps. Rapport ayant fait beaucoup de bruits.
La troisième épreuve est un sujet d'invention. Ce peut être n'importe quoi. Cette année nous avons eu une photo de personnes âgées, de dos, assises sur des sièges de jardin. Il y avait un homme pour 4 femmes (si ma mémoire est bonne). Il fallait caser au sein de son texte deux figures de style au choix telles qu'une métaphore, une paronomase, une métonymie, etc. Je pense que c'est cette épreuve qui m'a été fatale à ce concours. Panique à bord face au sujet et au peu de temps dont nous disposions.
La dernière épreuve était très particulière. Il s'agissait d'un texte de Balzac dont l'orthographe a été modifiée. Le texte était écrit suivant une logique « phonétique » difficile à déchiffrer. J'ai réussi à traduire que très peu des phrases du texte. J'imagine une note peu flatteuse aux vues de ma performance. Certaines personnes ont réussi à retranscrire l'intégralité du texte avec quelques trous. Chapeau bas !


 

Il m'a semblé que ce concours est très difficile à préparer. Du moins, je pense qu'il s'agit du concours auquel nous avons été le moins préparé, dont on nous a le moins parlé à la prépa. En même temps, il est difficile d'être prêt aux deux dernières épreuves qui sont très particulières et imprévisibles. On peut tomber sur n'importe quel type de sujet.


 

Ici, vous trouverez toutes les informations concernant l'école d'orthophonie de Lyon. N'oubliez pas de faire un petit détour par l'association des étudiantes en orthophonie de Lyon, ici !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Melorthophoniste 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte