Magazine Culture

Harper’s island : 1.07 Thrack, splack, sizzle

Publié le 08 juin 2009 par Tao

les mystères de harper\'s islandOne by one. Okay on connaît la chanson. Mais pourquoi pas minute par minute ? Allez, on se lance pour une review façon 24 heures chrono.

2 minutes 59 : Madison est toujours aussi flippante « Papa est il parti parce qu’il a tué grand père ? » Incroyable cette gosse.

3 minutes 50 : Le gros joue au con en balançant l’argent par la fenêtre de sa chambre

4 minutes 41 : Le gros dit « It’s gonna be Okay, Beth ». Non, vous pensez sérieusement que tout va bien se passer ? Il y a des morts partout, on en est seulement à la moitié de la série. Comment ça pourrait aller bien ?

7 minutes 51 : Syndrome Lost, changer de coiffure ne rend pas plus jeune, ça rend surtout ridicule. N’est pas Jimmy ?

12 minutes 18 : La tronçonneuse se met en marche. Effrayant. Pas vraiment le bon moment pour faire du jardinage avec tous ces meurtres. Et le jardinier a une tête de barge.

17 minutes 17 : Comment arrêter une joyeuse ballade entre deux amoureux ? En faisant exploser un bateau. ça marche beaucoup mieux que la tronçonneuse .

18 minutes 01 : La tronçonneuse, encore. On va quand même sursauter pour faire plaisir au réalisateur.

19 minutes 25 : Super timing, les boys frappent à la porte pile au moment où le gros ouvre la porte pour s’enfuir. Synchronisation des montres comme dans Parker Lewis ?

23 minutes 04 : Bouououh le gros est désolé d’avoir laissé crever son copain dans les bois.

24 minutes 29 : Tout pointe vers JD le psychopathe suicidaire interné dans un hôpital psychiatrique. Avec ça le shérif ne cherchera pas d’autre suspect.

26 minutes 40 : Abby face au mec brûlé. Pas de panique c’est un gentil venu révéler la vérité.

28 minutes 07 : Apparemment se boucher les oreilles rend invisible quand on est à deux mètres du méchant tueur psychopathe.

28 minutes 15 : Jimmy à la rescousse. Il arrive au bon moment pour sauver son amoureuse. Bizarre qu’il sache qu’elle est cachée dans les bois à côté du tueur, non ?

28 minutes 48 : Forcément JD se casse la gueule lors de la course poursuite. Refais tes lacets, gamin.

29 minutes 20 : Henry arrive à choper son frère plus vite que les chiens. Quel homme !

30 minutes 26 : Face à face entre Abby et son père. On apprend enfin la vérité sur les meurtres perpétrés 7 ans plus tôt. Maman est une très vilaine fille.

34 minutes 13 : Madison et la lettre diabolique

34 minutes 22 : La chanson du condamné pour le gros lard

36 minutes 44 : Une photo d’Henry et Trish enfants chez le shérif ? Comme par hasard pour faire changer Trish d’avis sur son avenir

37 minutes 57 : Jimmy arrive pile au moment où le bateau s’en va. Pas bol joli cœur.

39 minutes 44 : Heureusement tout le monde a droit à une seconde chance… même si on pue le poisson.

40 minutes 49 : Madison et la lettre diabolique, deuxième partie. Et boum la porte se referme. Please ne tuez pas mon personnage préféré lol.

Bilan : Malgré tous les trucs énormes que je viens de citer, c’est un excellent épisode. L’intrigue avance enfin et tous les indices pointent vers Henry. Les meurtres de Wakefied était une question de vengeance, on peut donc imaginer que les nouveaux meurtres le sont aussi. Si on assassine tous les gens présents au mariage de la fille de Wellington, cela aurait peut être un rapport avec le passé de celui ci sur l’île quand Henry, Trish, Abby et Jimmy étaient enfants. Théorie tordue, Abby est en fait la fille de Richard Burgui et le shérif décide de décimer toute sa famille pour se venger. Un homme trompé, ça peut être dangereux. La suite au prochain meurtre.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tao 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte