Magazine Côté Femmes

Sébastien, mon amour

Par Mamancelib
Sébastien, mon amour Il est là, à côté de moi. Je ferme les yeux et j'inspire longuement pour me remplir de la fragrance enivrante de son parfum... et je me dis que finalement, ce n'est pas si grave qu'il porte le même parfum que Daniel Cleaver. Je sens sa main sur ma hanche et j'ai l'impression que rien ne peut être plus apaisant.
J'aime la façon dont il me regarde. J'aime ce petit sourire qu'il esquisse quand je lui parle. J'aime sa voix. J'aime ses cheveux bruns et ses yeux noirs rieurs. J'aime son visage juvénile; on croirait qu'il est plus jeune que moi alors qu'il a quelques années de plus. J'aime ses pectoraux et ses abdominaux.
Moi qui aime les hommes grands, là, je suis juste surprise qu'il fasse ma taille. Je souris en pensant à mon leitmotiv de ces dernières années : "plus jamais de nain de jardin !". Ce n'est pas un nain de jardin, mais ce n'est pas Gulliver non plus. Mais je m'en fiche.
Je l'aime. Il m'aime. Et, blottie contre lui, je suis la femme la plus heureuse du monde.
MiniBri est là, elle aussi. Je les vois rire ensemble. Je la vois lui montrer avec délicatesse l'escargot qu'elle vient de trouver et lui, il s'extasie devant cette trouvaille... J'entends Minibri crier : "Sébastien, viens on va faire voir à Môman" et leurs rires se mêlent pour arriver jusqu'à moi.
Je l'aime. Il m'aime. Elle l'aime. Il l'aime.
C'est peut-être ça le bonheur ? C'est peut-être ça le seul immense bonheur auquel j'ai toujours aspiré ?
Et le plus grand malheur, c'est ce foutu réveil qui sonne...
Où est Sébastien ? Comment ça mon lit est vide ? Mais...
Oh non, ce n'est pas du jeu ! Punaise, je le ressentais bien, là, le sentiment de quiétude. J'ai le coeur d'une femme amoureuse, ce matin. J'ai l'impression que j'ai mille émotions au fond de moi qui vont exploser...
Non, je veux dormir, je veux continuer ce rêve...
Pffffff....
Bon, ben, je vais me lever et rester avec mon tumulte intérieur... et avec mes questions.
Je ne connais aucun Sébastien. Pourquoi ce prénom ?
J'ai eu une vision précise de cet homme : physiquement, olfactivement, sensuellement, auditivement... Pourquoi ? J'en fais quoi de ces ressentis ?
Il ne m'est jamais resté en tête tant de détails, tant d'émotions...
C'est très étrange comme sensation : je me réveille avec le sentiment d'être amoureuse d'un homme qui n'existe sûrement pas et que j'ai créé de toutes pièces... et si il existait ? Si, demain, je le croise dans la rue, je lui fonce dessus en lui disant : "Bonjour, Sébastien, je sais que nous sommes faits l'un pour l'autre... On se voit quand ?". Là, c'est sûr, il appelle les urgences psychiatriques...
Malgré tout, vous noterez un certain progrès : après Doc Gynéco et Lenny Kravitz, je suis amoureuse, dans mes nuits, d'un homme avec qui ça semble possible... Si ça, ça n'est pas une avancée significative...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mamancelib 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte