Magazine

Gardarem lou Bayrou !

Publié le 08 juin 2009 par Mtislav
  Bordères, 572 inscrits, 300 votants aux élections régionales du 7 juin 2009. Le MoDem réalise un score magnifique dans le fief de naissance de son héraut, François Bayrou : 115 voix.  Bordères est traditionnellement de gauche. Bayrou est un accident dans cette tradition. Le PS totalise 57 voix, Bové en ramasse 31, Mélechon 26... et Baudis (qui monte le baudet UMP) 23 !  Comme quoi François B. a eu raison de voir en Sarkozy son adversaire. Il l'a écrasé. 
Gardarem lou Bayrou !Dans les trois cantons de Nay (les lecteurs de ce blog savent que cela ne se prononce pas aussi facilement que la lecture d'un sondage), nous nous trouvons encore sur le potager du patron. Canton de Nay-Est et Nay-Ville, 22 %, Nay-Ouest, 21,4 %. Pour vous donner une idée, au premier tour de la dernière présidentielle, Sarkozy avait obtenu 18 % dans le canton de Nay-Est et Bayrou pratiquement 40 %. Le score de l'UMP n'a pas changé. Pour François B., une belle occasion de réviser la division par deux. 
Les Pyrénées-Atlantiques sont peuplés par deux grands peuples qui ne se choisissent que rarement les mêmes personnages de légende : au Pays-Basque, François obtient un petit 10 %, sur l'ensemble du département, 14 %. Dans une région, l'Aquitaine - nous n'hésitons pas à faire appel à toutes vos connaissances géographiques - qui donne 4 sièges à Baudis (UMP), 2 à Arif (PS), 2 à Bové (Europe écologie), 1 à Mélanchon et 1 au MoDem. 
La tête de liste était Robert Rochefort. Un nom qui nous dit quelque chose. On pense à Milady de Winter, qui dirigeait la liste du MoDem en Ile-de-France. Robert Rochefort, un nom diabolique qui n'a pas plu aux Basques. Car en Béarn, le MoDem continue de charmer l'Electeur. Grand par la fainéantise, petit par la quantité, l'Electeur. Admirez ces scores magnifiques : canton de Pau-Centre, Pau-Est, Pau-Ouest, 17 %.  Pau-Sud, presque 18 %. Pau-ville, presque 17 %.
Déplaçons-nous sur jusqu'aux limites du monde connu : Aramits, juste à la limite avec nos odieux voisins Bayrouphobes. Un score de  17 %. Il faut dire que nous sommes dans les forêts de Jean Lassalle.  La montagne aime les propos virils et les animaux en voie de disparition : à Laruns, au fond de la vallée d'Ossau, plus de 22 % pour l'homme
Nous, les Béarnais irréductibles vous lançons un appel vibrant : Gardarem lou Bayrou !  photo : le Massey-Ferguson, adepte de la couleur orange (il rouille)  

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mtislav 79 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte