Magazine Internet

[NDepend] ou comment faire du bien à son code

Publié le 09 juin 2009 par Jeremy.jeanson

A son lancement j’ai découvert NDepend le logiciel tant prometteur de Patrick Smacchia (MVP que l’on ne présente plus). Aujourd’hui j’ai la chance de pouvoir utilisé la dernière version de celui-ci et disons qu’à mes yeux il est passé de “logiciel prometteur” à “outil indispensable”.

Pourquoi ?

Je souhaitais un logiciel ergonomie et la facilité d'utilisation. Avec un peu de recule sur NDepend, il est claire que je vais désinstaller une paire de programmes. StyleCop et FxCop ne m'étant plus de la moindre utilité.

Dans un premier temps se sont donc pour des raisons d'ergonomie que j'adopte NDepend :

  • Un outils en lieu et place de deux.
  • L'intégration à Visual Studio.
  • Contrairement à d'autre produits les règles de base sont bien propres à .net et ne posent pas de souci de localisation (règle de FxCop qui n'aiment pas les mots cours en Français ou les méthode dont le nom en est constitué comme "De" alors que "Of" passe tout seul)
  • Les liens vers des articles publiés sur internet et qui exposent le pourquoi, comment et l'utilité d'une règle.
Ensuite arrive les fonctionnalités de tout les jours qui sont propres à NDepend :
  • La vue "Metrics" qui donne une consistance visuelle aux classes et méthodes.
    Metrics
  • Les vue "Dependency Graph" et “Dependency Matrix” qui sont des must have, car par exemple en C# contrairement à Vb on ne peux pas savoir quelle dépendances sont utilisées et utiles (C# donne que les référence chargées, pas celle qui ne devraient pas).
    Dependency Graph
    Dependency Matrix
  • La vue "SQL Queries" qui permet de naviger efficacement.
  • La possibilité de comparer des version diférente d'un projet... très très intéressante ça.

A noter aussi pour le itinérants que l’application peut être utilisé via une clé usb.

Mon seul regret résidera donc dans le fait que les paramètres de l’application ne soient pas portables (entendre par là que l’application ne peut être déplacée automatiquement sur une clé usb avec ses paramètres) Autant dire que je chipote. Oui mais je chipote en mettant en évidence un point fort du produit : les utilisateurs de Visual Studio se sentent chez eux!

Il me reste quelques petites questions à approfondir, c’est pourquoi je pense sous peu poster quelques articles sur ce logiciels et son utilisation.

Bravo à Patrick Smacchia qui nous livre ici un bel exemple de ce que .net peut apporter à .net… et oui c’est de .net que l’on parle!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jeremy.jeanson 1573 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte