Magazine France

Le drame du PS : ce n'est plus une opposition, mais un vivier

Publié le 09 juin 2009 par Bernard Girard
Cette dernière défaite du PS signale un changement majeur : le Parti Socialiste a cessé d'être un parti d'opposition. Non que ses dirigeants soient plus sarkozystes aujourd'hui qu'hier, ils le sont toujours autant, mais la victoire d'Europe Ecologie a déplacé le curseur. La véritable opposition au pouvoir en place est ce rassemblement hétéroclite dont l'avenir n'est pas garanti. Je dis opposition parce que c'est aujourd'hui la seule force qui ne soit pas dans la majorité que le gouvernement est forcé d'écouter, la seule qui lui impose ses problématiques et qui l'oblige à se définir en fonction de ses projets, de son programme. Une opposition, c'est cela. Ce n'est que cela : la force politique qui ne gouverne pas mais qui cependant impose ses thèmes aux gens en place. C'est ce qu'a été pendant toutes les années 70 le PS. La droite gouvernait, mais la plupart des réformes qu'elle a alors mis en place s'inspiraient de son programme : avortement, vote à 18 ans, allégement de la censure… tout cela venait de la gauche. La seule vraie réforme de droite des années Giscard a été la libération des prix.
Le PS a cessé d'être cette force d'inspiration. Plus personne ne s'intéresse à ce qu'il pense, ne se préoccupe de son programme. Les quelques idées qu'avait amenées Ségolène Royal pendant la campagne électorale ont disparu de l'horizon. Il ne lui reste que ses élus et ses experts. Le PS a su attirer pendant les années Mitterrand toute une génération de qualité qui en est restée proche mais qui aimerait bien goûter aux plaisirs du pouvoir. C'est devenu un vivier dans lequel Nicolas Sarkozy pioche avec délectation. Et pas seulement pour des ministères : combien de hauts fonctionnaires formés dans des cabinets minsitériels de gauche sont aujourd'hui dans les allées du pouvoir?
Etre un vivier a bien sûr des avantages. Cela permet de gérer correctement des villes et des régions Et les succès du PS dans ce domaine tiennent probablement pour beaucoup à ces compétences. Mais il devrait se méfier, les plus jeunes ne se tournent plus vers lui. Et c'est demain à droite que se trouvera ce vivier de compétences.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Le ps a la relance

    relance

    Oublié le naufrage du congrès, le PS occupe la place ! Attendue depuis son élection, la Première secrétaire est partie cette semaine à l’assaut des médias avec... Lire la suite

    Par  Jeunegarde
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Démocratie ! Démocratie ! ou l’indignation sélective du PS…

    .Réunis le 20 janvier 2009, à l'Assemblée nationale, pour l'examen d'une loi organique visant à "encadrer" les relations entre le parlement et le gouvernement,... Lire la suite

    Par  Albert
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Guadeloupe , 1 PS et 1apparenté PS sapent le mouvement de grève

    Quand les enfants iront à l'école et que les adultes iront travailler, forcement la grève n'aura plus aucun impact, Merci MM.le élus !! Lire la suite

    Par  Torapamavoa Torapamavoa Nicolas
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Réconciliation au PS

    « Je quitte le Modem » est ce que m’a dit ce sympathique blogueur Kremlinois quand il m’a rejoint à la Comète. Avant que nous n’entrions dans le sujet du billet... Lire la suite

    Par  Nicolas J
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Le PS attendra un peu...

    Bon désolé, vous n'aurez que ma lecture des listes socialistes que dans l'après midi... ce matin, nous allons faire des châteaux de sable... il fait beau sur... Lire la suite

    Par  Marc Vasseur
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • L'avis autorisé : le PS réagit !

    L'avis autorisé réagit

    La crise fait rage, le gouvernement est impopulaire, c'est le bon moment pour rebondir au PS : Dominik Tags : crise, PS, parti socialiste, Martine Aubry,... Lire la suite

    Par  Dominik89
    CARICATURES, FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • PS : des primaires pour quoi faire ?

    primaires pour quoi faire

    Le PS vit son quart d’heure américain. Puisque les électeurs ne viennent pas à lui, c’est Solférino qui ira à eux. Intronisé par Martine Aubry grand Chambellan... Lire la suite

    Par  Hmoreigne
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Bernard Girard 236 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte