Magazine Société

Acrimed, la disparition du vol AF447, le vide journalistique fait passer le temps et pendant ce temps on ne parle pas de...

Publié le 09 juin 2009 par Jcgrellety

"Lundi 1er juin 2009. On apprend qu’un avion d’Air France de laligne Rio-Paris a disparu avec plus de 250 passagers à bord. Accident dont on ne saurait contester le caractère tragique, même en le confrontant aux chiffres quotidiens des victimes de la faim ou de la guerre, souvent moins exposées dans les médias. Les « catastrophes aériennes », en effet, bénéficient généralement d’une large médiatisation, surtout quand il s’agit d’un avion français, d’une compagnie française et/ou de morts français en grand nombre. Mais une médiatisation pour dire quoi et le dire comment ? I. Un accident tragique La place accordée à la disparition de l’avion, le contenu et les formes de son traitement médiatique confirment, s’il le fallait, que la télévision privilégie l’information spectaculaire et compassionnelle. Et cette information spectaculaire l’est d’autant plus qu’elle est délivrée en « en temps réel » Du lundi 1er juin au mercredi 3 juin inclus, tous les JT de TF1 et de France 2 ont accordé une place écrasante à la médiatisation de l’accident. Les chiffres parlent, partiellement, d’eux-mêmes". 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jcgrellety 408 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine