Magazine Humeur

Les leçons des élections européennes

Publié le 09 juin 2009 par Cajj

Ce qui est formidable avec les élections, c'est que l'électeur sait nous inventer des scénarios que personne n'a jamais prévus. C'est là où la démocratie a un sens.
Sondages
Dans un contexte d'abstention, les sondages sont incapables d'estimer les résultats. Ils peuvent seulement voir des dynamiques positives ou négatives.
Projection nationale
Dans un contexte d'abstention, aucune projection sérieuse ne peut être faite quant aux résultats des élections à venir. Des majorités de gauche peuvent raisonnablement espérer (r)emporter les régions dans un an.
Abstention pour une Europe non démocratique
L'abstention est justifiable. La démocratie est le pouvoir du peuple. Or, les électeurs se sentent –et ils le sont- exclus de la constitution d'une majorité à l'échelle de l'Europe.
Certains militent pour l'élection du Président de la Commission au suffrage direct. C'est du n'importe quoi. Personne n'est en mesure de juger un Baroso, illustre inconnu, alors qu'il accède pour la première fois à ce poste ; en cas de renouvellement comme aujourd'hui, l'électeur peut éventuellement se forger un avis, mais de là à aller voter...
L'Europe, comme l'ONU, est une organisation qui ne saurait relever du seul suffrage universel ; aujourd'hui, avec le recul, je plaiderais presque pour un suffrage indirect, c'est-à-dire la constitution d'un collège de grands électeurs pour l'élection du Parlement.
Les vainqueurs : l'UMP et les écolos de Cohn Bendit
Le score de l'UMP est historique. La situation économique est catastrophique ; le modèle capitaliste vacille sur ses fondements ; et le gouvernement en place est épargné de toute sanction. C'est dire l'inanité de l'opposition, socialiste en-tête.
Formidables écologistes ! Y aura-t-il un lendemain ? Leur incapacité à travailler ensemble, entre eux, laisse planer le doute.
Les vaincus : le Modem-Bayrou et le PS
Nous avions écrit ici que Bayrou n'avait pas d'avenir. Avec des sondages flatteurs, je constatais une erreur de raisonnement ; avec les résultats, je dois bien reposer la question. Bayrou est illuminé ; il en est aveuglé ; bon retour sur terre !! Trop de lumière nuit comme dirait Pierre Dac !
La défaite du PS. Récemment, j'ai eu un débat avec un internaute PS. Je lui expliquais que son discours était sectaire, complètement passéiste et déconnecté de la société réelle ; il PS__lect_euro_mn'a fait preuve d'aucune ouverture d'esprit ; les Français m'ont donné raison. Le PS est un parti d'un autre siècle. Ses valeurs et son socle idéologique sont définitivement enterrés. Le charisme d'une Ségolène Royal cache le désaveu collectif. Il est temps que socialistes regardent le monde tel qu'il l'est, les aspirations des gens telles qu'elles sont.
Non Sarkozy n'est pas le grand méchant loup. Oui, l'enfer est pavé de bonnes intentions socialistes. Oui, il n'y a pas d'alternative au capitalisme (mais des variantes de celui-ci). Oui, les Françaises et les Français se reconnaissent dans les valeurs et les aspirations bourgeoises repeintes ou pas en Bobo.
Quid alors d'une alliance du NPA au Modem
cajj


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cajj 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines