Magazine Science & vie

De bien paisibles animaux, otages de la production : portrait

Publié le 09 juin 2009 par Maaxtal

article tres interessant publié par le journal le Monde

par SABINE VAILLANT 08.06.09    

Postée à hauteur d'herbes, le nez chatouillé par les graminées qui ondulent au gré de la brise légère, sous le soleil encore chaud de la fin d'après-midi, j'attends l'animal.

Tout indique son passage récent : touffes de poils coincées dans l'écorce d'un arbre, herbes écrasées, chemin de terre formé par le va-et-vient des animaux, arbres en lisière de la forêt à la ramure sculptée par les bêtes.

if ( undefined !== MIA.Pub.OAS.events ) { MIA.Pub.OAS.events["pubOAS_middle"] = "pubOAS_middle"; }   init_boite_meme_sujet = function() { if ( "undefined" != typeof MIA & "undefined" != typeof MIA.Ensemble & ("undefined" == typeof MIA.Ensemble.initEventLoaded || !MIA.Ensemble.initEventLoaded) ) { var ensemble_id_defaut = 1109592; var hash_url = window.location.hash; var re = /^#(.*)ens_id=(\d+)[^\d]*.*$/; var ensemble_id_url = hash_url.replace(re, "$2"); if ( ensemble_id_url & ensemble_id_url != hash_url ) MIA.Ensemble.ensembleId = ensemble_id_url else if ( ensemble_id_defaut ) MIA.Ensemble.ensembleId = ensemble_id_defaut if ( "" != "A LIRE AUSSI" ) { MIA.Ensemble.titreBoite = "A LIRE AUSSI"; } MIA.Ensemble.initEventLoaded = true; MIA.Ensemble.formaliseBoiteMemeSujet(); } } if ( (pave=document.getElementById('pave_meme_sujet_hidden')) ) pave.style.display = 'none'; if(window.addEventListener ) window.addEventListener('load', init_boite_meme_sujet, false); else window.attachEvent('onload', init_boite_meme_sujet);  

Des papillons s'invitent dans mon champ de vision et l'espace de quelques battements d'ailes me laissent entrevoir leurs couleurs.

Des mouches vrombissent, se télescopent en vol pour finalement s'agglutiner sur un tas de déjection où s'activent déjà une bande de coléoptères goulus. Leurs carapaces noires luisent sous le soleil et renvoient quelques éclairs bleus, électrisant la scène.

Tout ce petit monde s'agite, indifférent à la problématique du jour : l'observation du mammifère producteur d'un liquide stratégique. Sa transformation offre une valeur ajoutée, et fait les beaux jours de l'industrie agroalimentaire relayée par un marketing performant. C'est dire l'enjeu !

Mais chut, voilà qu'apparaissent dans leurs robes noir et blanc, une, puis deux, trois, ...dix, vingt vaches. Les premières avancent calmement, d'un pas digne. Les dernières, en courant, créent un joyeux désordre en stoppant net devant l'arrière-train des voisines. Un peu de tenue mesdames, je suis venue vous croquer, vous admirer, faire connaissance, comprendre à la source l'émoi que vous créez!

Quelques meuh, meuh donnent le ton et les voilà agglutinées, timides, qui m'interrogent du regard. Enfin, presque toutes car certaines ne peuvent s'arrêter de mâcher l'herbe d'un air absent. Peut-être la fatigue d'une longue journée passée aux champs?

L'une d'elle plus téméraire s'approche de moi.

L'œil noir, grand à y tomber dedans, parfaitement dessiné, enchâssé entre deux rangés de cils ne nécessitant aucun Rimmel, me scrute. Elle renifle délicatement. Ses naseaux humides, roses et gris la renseignent sûrement mieux sur moi que le contraire.

Elle sort une langue impressionnante, et d'un coup se lèche les babines. Peut-être me trouve-t-elle à son goût?

Elle incline avec douceur sa large tête, découvrant la touffe de poils clairs qui la coiffe. Deux cornes agrémentent le tout. Ses belles oreilles, très mobiles, attentives, encadrent sa tête. L'une d'elle, ornée d'une boucle annonce son matricule. Rassurée par mon calme bienveillant. Elle s'approche de la barrière, s'y frotte.

Mais derrière, les autres commencent à s'impatienter. Ma vache se retourne et d'un pas nonchalant tourne les talons. Le claquement sec de la pompe, suivi d'un bruit de déglutition, c'est l'heure du bistrot avant la traite!

Ces dames très occupées, dont le lait fait tourner le sang de leurs propriétaires, couler l'encre des journalistes, fermer le portefeuille des distributeurs, s'activer les hauts fonctionnaires de Bruxelles, ne communiquent pas. L'accord sur le prix du lait ne soulève l'ire que des producteurs !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maaxtal 294 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine