Magazine

Une soirée oui ! mais littéraire

Publié le 09 juin 2009 par Gsand1804

actes sud

Comme je vous l’avais annoncé hier, Pascale et moi avions reçu une invitation des éditions Actes Sud, destinée aux libraires, pour faire connaître les nouveautés de la rentrée littéraire de Septembre.

C’est donc sous une pluie battante et après quelques embouteillages parisiens, que nous sommes arrivées, pile à l’heure, au théâtre du Vieux Colomblier… On vole au passage un verrre de coca et un verre de jus d’orange, puis nous pénétrons dans la salle… comme deux jeunes novices enthousiastes, nous nous plaçons au 3ème rang, bien devant, et tout près des auteurs assis, eux, au premier rang !

Après une courte présentation, c’est Metin Arditi qui ouvre le bal.

004

Après une bref mise en situation, l’auteur de L’ile de Louganis, prend la parole, présentant ses personnages, leur particularité. On note d’entrée un talent de conteur! Vient ensuite une lecture (un peu longue!) d’un passage faite par une comédienne!

Le remplace Sébastien Lapaque pour son roman : Les Identités remarquables. STyle nonchalant, humour dans la voix, Lapaque donne immédiatement envie de lire son livre:

005

Le sujet : un homme, dont on nous dit d’entrée qu’il va mourir, va vivre sa dernière journée, sans se douter de son sort. La lecture rend compte d’un style original, ponctué de touches comiques.

Ensuite, une jeune femme, timide, asiatique, vient s’asseoir . Il s’agit de Minh Tran Huy, que certains d’entre vous connaissent peut-être pour son premier roman : La Princesse et le pêcheur. Durant toute son intervention, elle ne cesse de replacer sa robe noire sur son genou, geste involontaire et sexy. La couverture de son nouveau roman, La Double vie d’Anna Song, est une merveille :

002

Ce nouveau roman a pour sujet l’imposture. Basé sur un fait divers réel datant de 2006, ce roman raconte comment un mari, par amour pour sa femme pianiste, organise une supercherie pour lui offrir le succès qu’elle n’a jamais connu!

Enfin, l’auteur haïtien, Lyonel Trouillot vient clore cette rencontre en présentant son roman : Yanvalou pour Charlie. Un avocat d’affaires dévoré d’ambition se retrouve dans la nécessité d’aider un jeune délinquant, Charlie et de se replonger dans les douleurs et la pauvreté de son village.

Après cette présentation, nous sommes conviés à un apéritif dînatoire dans l’entrée du théâtre! Dans un coin du théatre, un attroupement se forme… et non ce n’est pas pour le champagne mais pour la distribution des romans… Car oui, je vous l’annonce, nous sommes tous repartis avec un sac contenant, les 4 romans, des catalogues, deux jolis carnets et un marque-page….

Fortes de ce sac miraculeux, Pascale et moi avons foncé sur les coupes de champagne, avec une soif irrépressible. Pour preuve :

006

Dans la foule, les auteurs se mélangent, les conversations vont bon train! Je me permets quelques photos, et parvenons à engager une petite conversation avec Sébastien Lapaque, critique également au Figaro mag. Pour preuve, votre George (après plusieurs coupes de champagne) en présence de l’auteur

007

Nous étions comme des lycéennes en goguette, émoustillées par notre chance d’être là, par ces livres qui nous attendaient dans notre grand sac…

Ce fut donc une très belle soirée, l’occasion aussi de nous retrouver avec Pascale autre part que dans la librairie!

Je pense commencer ma lecture par le roman de Lapaque dont l’histoire et le style me plaisent!

Tous ces romans seront en vente au mois d’Août …. mais moi je les aurai lus avant !!!!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Comme au bon vieux temps chez Akatsuki

    Comme vieux temps chez Akatsuki

    Cela faisait bien deux mois (depuis le QuaiQuai) que nous n'avions pas pu nous retrouver ensemble pour une dînette du samedi soir, Emilie, Manu, Bruno sans... Lire la suite

    Par  Brieuc75
    A CLASSER
  • C comme « Chien »

    comme Chien

    Je sais bien que dans l’actualité une nouvelle chasse l’autre et que la presse n’est pas très fortiche pour exercer un droit de poursuite. Lire la suite

    Par  Jeanyvessecheresse
    A CLASSER
  • C comme « Chagall »

    comme Chagall

    Moïshe Zakharovich Shagalov – Chagall - aurait 122 ans ce mois de juillet 2009. Il les a. Il est immortel. Il me touche. Il me fait sourire. Lire la suite

    Par  Jeanyvessecheresse
    A CLASSER
  • C comme « Comptoir »

    comme Comptoir

    Vous en rêvez depuis des mois. Sous la treille, dans un confortable fauteuil de jardin, petit coussin dans les reins, verre de rosé bien frais à portée de... Lire la suite

    Par  Jeanyvessecheresse
    A CLASSER
  • C’est dramatique

    Je n’habite plus à Liège ; c’est dramatique, je crois. J’habite sur un plan abstrait. Gouvy, dans la province du Luxembourg, est un plan abstrait. Lire la suite

    Par  Geradon
    A CLASSER
  • S comme « Soan »

    comme Soan

    Un beau dimanche de juin dernier, je me suis autorisé à donner mon grain de sel sur le célébrissime Soan récemment honoré par M6. Lire la suite

    Par  Jeanyvessecheresse
    A CLASSER
  • S comme « Sorcières »

    comme Sorcières

    Non je ne touche rien à chaque fois que je vous dis du bien des Editions Allia en particulier à propos de ces petits bouquins à 3 euros que l’on trouve désormai... Lire la suite

    Par  Jeanyvessecheresse
    A CLASSER

A propos de l’auteur


Gsand1804 29 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog