Magazine Société

larmes de crocodile et langue de bois

Publié le 09 juin 2009 par Giher
Mardi 09 juin 2009 larmes de crocodile et langue de bois 15h46 - larmes de crocodile et langue de bois - politique Le parrain gabonais Omar bongo, grand propriétaire immobilier en France ( 33 appartements et hôtels particuliers d'une valeur de 150 millions d'euros) et grand ami de la France, est mort. Mis en orbite par Jacques Foccard, éminence grise de Charles de Gaulle en Afrique, Bongo dirigeait son pays depuis 1960
le Gabon a un sous-sol très riche, ce qui profite peu aux gabonais mais rendait son président extrêmement sympathique aux yeux des occidentaux et notamment de la France qui ferme pudiquement les yeux sur les casseroles qu'Omar Bongo traîne avec lui et qui font un bruit d'enfer. Mais les dirigeants français de tout bord sont munis de boules Kiess très efficaces qui transforment les certitudes en rumeurs, puis en silence assourdissant. Vous pouvez en parler à VGE qui reprochait au président gabonais de financer la campagne électorale de son concurrent Jacques Chirac . réponse de Bongo : "Ah vous saviez ! " Bongo qui était un homme lucide disait : «l'Afrique sans la France, c'est la voiture sans le chauffeur. La France sans l'Afrique, c'est une voiture sans carburant».
Vous avez lu les "hommages" rendus à ce "fripon" comme aurait dit Robespierre ? Ça me true le cou !
Quelques échantillons de langue de bois :
Barack Obama s'est dit "attristé" par la mort de M. Bongo, en soulignant le "rôle important dans le développement" des fortes relations bilatérales existant aujourd'hui entre le Gabon et les Etats-Unis". et bla et bla et bla.
Nicolas Sarkozy a exprimé "beaucoup de tristesse" et assuré que la France était "dans cette épreuve aux cotés du Gabon, de ses institutions et de son peuple" et bla et bla et bla.
Bernard Kouchner a perdu un ami ( et pour cause) "unanimement respecté par ses pairs"si, si !
Pour Jacques Chirac, Bongo était un sage ( avec un gros portefeuille)
En revanche, Pour Noël Mamère Bongo était une crapule et Eva joly a déclaré : "C'était un président qui n'avait pas le souci de ses citoyens. Il a bien servi les intérêts de la France et des hommes politiques français" (...) "La manne pétrolière n'a pas profité" aux Gabonais,(...) "La France a une grande dette envers le Gabon pour avoir maintenu au pouvoir pendant toutes ces années M. Bongo" Le Gabon, «c'est un PIB égal au Portugal» qui «construit cinq kilomètres de routes par an» et qui a «le taux de mortalité infantile parmi les plus élevés au monde»,
Quant à Charles Pasqua il a rendu hommage à l'honnêteté de Bongo et en matière d'honnêteté il s'y connait : Omar Bongo n'a jamais financé mes campagnes électorales a t-il déclaré. Des regrets, Charles ?.
Pendant que les politiques pleurent l 'admirable Omar Bongo, sage, ami, frère, ami fidèle, grand ami de la France, les poursuites sur les biens mal acquis continuent. 0 miam  | 1 commentaire [0 TrackBack(s)] 1 commentaire : [Ajouter]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Giher 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine