Magazine Société

TEWFIK FARES, l'homme au coeur doué d'universalité - PORTRAIT -

Publié le 09 juin 2009 par Boukhari Nacereddine @argotheme

Par N.E. Tatem avec Logo ARGOTHEMEARGOTHEME - . 

Cet article est sur 

Fichier hébergé par Archive-Host.com
POPULISCOOP - . 

Vous avez un blog, rejoignez le groupe des BLOGUEURS

Logo groupe Blogeurs sur Facbook
 sur Facebook -.

Tewfik Farès qui signa le commentaire du film "Home" de l’académicien et ambassadeur de l’ONU Yann Arthus-Bertrand est né en 1937 à Bordj-Bou-Arréridj (Algérie), dans une petite maison accolée à la zaouia dite du "KOUACHI", l’une des grandes association et institution de bienfaissance et de savoir. Dans l’une des pièces y attenante, il perçoit les premières lueurs de la vie, un message de lumière. Après des études supérieures à la Sorbonne, il revient en Algérie. Sa carrière est universelle.

Parce qu’il est issu d’une famille qui est elle-même une légende vivante parmi les mémorables et populaires gestes qui marquent et éclairent d’une empreinte indélébile tous ce qui peut être pensé et a été fait au sein de la population de la ville de Bordj-Bou-Arréridj, avec un rayonnement nationale et sur l’ensemble du pays.

Cette fabuleuse « Zaouia », fondée par le père Farès dit Al-Kouachi mérite une enquête, sinon un reportage de l’intéressé lui-même. D’ores et déjà, je peux dire avec une grande évidence que cette institution est un monument pour l’émancipation des humains, tant pour la manière égalitaire, qu’elle a décliné que pour la manière vivante et rigoureuse d’inspiration socialiste. Elle joua un rôle éminent pour la libération de l’humain et puis pour l’indépendance du pays, Algérie, du joug colonial. Peut-être aucune autre « zaouia » algérienne n’a aussi bien porté son statut tant par les enfants qu’elle a mis au monde que l’orientation qu’elle s’est faite du combat pour la justice sociale et la liberté.

Le premier pas de Tewfik Farès est un acte littéraire, en publiant chez Julliard en 1962 « Le Dernier chant ». Un recueil de poésie qui résonne comme un appel sincère pour tourner la page de l’histoire du combat libérateur et passer à l’hymne de reconstruction. Avec le même timbre, il récidive en en 1989 avec «  EMPREINTES DE SILENCES » 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Modifier cet article (408)Recalculer cette page *visites : 0; popularité : 0 en 1989 (L’Harmattan). Un message que l’intitulé porte grandement.

Fichier hébergé par Archive-Host.com
 - 
Fichier hébergé par Archive-Host.com
 - 
Fichier hébergé par Archive-Host.com

Comme journaliste, il collabore à quelques 200 journaux d’actualités et à une cinquantaine de documentaires pour le cinéma. Métier qu’il aborda en 1963 dans la presse filmée. Delà il est attiré par le 7ème art. Et avec une aptitude inégalée, il vient de signer avecISABELLE DELANOY et YANN ARTHUS-BERTRAND, la grande œuvre cinématographique, de ce dernier qui est à la fois membre de l’académie française et Ambassadeur de l’ONU pour l’environnement, « Home », sorti le 5 juin au niveau mondial avec 24 langues et dans environ 100 pays.

HOME - Bande Annonce

HOME - Bande Annonce
par GoodPlanet

Pour le cinéma, il commença par écrire en 1967 l’haletant et merveilleux scénario du film «  LE VENT DES AURÈS », de Mohamed-Lakhdar Hamina et qui obtint (Prix de la Première œuvre - Cannes et lePrix du Meilleur scénario - Moscou). Puis il écrit et réalise,LES HORS LA LOI

Fichier hébergé par Archive-Host.com
 - 
Fichier hébergé par Archive-Host.com
 (1969) auquel il donne le ton cinématographique le plus abouti, au point qu’on a vu le western algérien. « LE RETOUR » et « GÉNÉRATION DE LA GUERRE » (1970), sont pour la télévision comme un questionnement à la mémoire historique. A M.L. Hamina, une seconde fois, il donne le texte de « CHRONIQUES DES ANNÉES DE BRAISE » le film algérien qui eut la Palme d’or - 
Fichier hébergé par Archive-Host.com
Cannes 1975.

Producteur et réalisateur, il conçoit l’émission hebdomadaire « MOSAÏQUE » (90mn) sur FR3, qui est la première ouverture sur l’immigration maghrébine en France. Cette émission, diffusée chaque dimanche matin, sous sa direction a donné 800 heures de programmes. Devant la grande réussite, il en assure la coordination de la rédaction de 1977 à 1987. Il produit et réalise plus de la moitié de son contenu. Style d’ailleurs qu’il reprend plus avec « OPÉRATION TÉLÉCITÉ ».

On lui dit aussi de grandes enquêtes : « LE MOUTON DANS LA BAIGNOIRE » (75mn) pour ANTENNE 2 (1984), en collaboration avec Laurent Joffrin et Éric Favereau, qui a pour sujet « Laïd Al-Adha » (La fête du mouton) en France. A ce sujet il faut noter qu’outre une dénonciation des conditions dans lesquelles se déroule cette tradition musulmane, il a apporté un éclairage vivant sur la communauté dont il relève. Avec « IL EST ENCORE LOIN LE PRINTEMPS », série de 3 fois 1h (FR3, 1984), il soulève la vie dans les prisons lyonnaises.

En collaborant au magazine européen ALICE (FR3), il signe divers portraits de créateurs. Et avec Allain Bougrain-Dubourg à l’émission ANIMALIA (FRANCE 2) pour laquelle il réalise plusieurs documentaires dont LA ROUTE DU SEL (45 mn - 1991), PROMENADE AU MUSÉUM (45 mn -1992) et L’ARCHE DU MUSÉUM(45 mn).

TF1 lui confie la réalisation du film sur la vie du personnage le plus populaire de France, « L’ABBÉ PIERRE, OU LA COLÈRE DE L’AMOUR. » Ainsi que celui consacré à JEAN-PAUL II (diffusion en avril 2005) et enfin « LES ANNÉES REAGAN » (diffusion en mai 2004). Des portraits d’une heure chacun qui marquent à jamais le genre.

Continuant de sa verve prolifique, il produit et réalise pour FRANCE 2 en 1991, 1992 et 1993, LES « NUITS DU RAMADAN ». Puis en 1994 CARAVANE DE NUIT avec notamment un documentaire de 52’ sur TOMBOUCTOU, et en 1995 LA NUIT DE LA DESTINÉE, soit au total 15 soirées de 1h45mn enregistrées en public et animées par Frédéric Mitterrand. Il réalise en 1995 « LES LUMIÈRES DE LA ZONE » - 52’ (ARTE), soirée thématique consacrée aux problèmes de la banlieue. Il convient de préciser que par le titre, nous sommes loin des appréhensions dont fait l’objet le ghetto en Fance. « LES PORTUGAISES ENSABLÉES », portrait d’un groupe de rock français pour le magazine européen ALICE (FRANCE 3 SUD). « HISTOIRES D’OCCITANIE », Festival des Musiques Occitanes de Montpellier 1995 (FRANCE 3).

En 1998, il réalise un « CERCLE DE MINUIT - SPÉCIAL RAMADAN » (1h45) pour FRANCE 2, ainsi que les documentaires « OPÉRATION TÉLÉCITÉ » (26’ - FRANCE 3 Paris Ile-de-France/Alizé Productions), et « HURACA » (26’ - coproduction franco-espagnole évoquant le naufrage de deux galions de la Couronne d’Espagne en 1724 - On Line Productions)

En 1999, il est producteur-réalisateur des « NUITS DU RAMADAN » (FRANCE 3) : soirée enregistrée en public aux Docks du sud à Marseille (90 mn). La même année, il crée et produit « OPÉRATION TÉLÉCITÉ », série hebdomadaire de 40 émissions de 26’ qui permet à des jeunes de 15 à 24 ans de s’exprimer à la télévision sur des sujets qu’ils proposent et qu’ils tournent en collaboration avec des professionnels qui les forment. (FRANCE 3 Paris Ile-de-France/Alizé Productions). L’émission comptera 36 numéros en 2000. En 2001, elle s’ouvre à la région Nord Pas-de-Calais Picardie (2 séries de 36 numéros, puis de 30 numéros en 2002). En 2003, la Normandie apporte une troisième série (30 numéros).

2002 : Scénario, réalisation et textes de ANDRÉ MAGINOT (2 x 26mn) : « Portrait d’André Maginot et évocation de la Ligne Maginot » (coproduction FRANCE 3 Lorraine Champagne-Ardenne/Alizé Productions), premier d’une série intitulée« TERRE D’HISTOIRE », consacrée aux grandes figures de la Lorraine.

En 2003, il est l’auteur du documentaire « L’ADIEU AU CHARBON », coproduction FRANCE 3 Lorraine Champagne Ardenne/Sentinelle productions, à l’occasion de la fermeture prévue cette année-là des mines de charbon de Lorraine.

TEWFIK FARES, l’homme au coeur doué d’universalité - PORTRAIT -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Boukhari Nacereddine 111 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine