Magazine Société

L'état gère mon budget

Publié le 09 juin 2009 par H16

Les lecteurs habituels de ce blog le savent déjà : les gens de l'Etat nous prennent pour des enfants ; et par enfant, je ne veux pas dire "descendant", mais bien le petit être irresponsable et pusillanime, capricieux et incapable de se gérer lui-même, dont la principale occupation, limitée aux jeux et à un hédonisme débridé, le dégage de tout effort quelconque, notamment intellectuel. Eh oui : comme l'Etat s'occupe de tout, les mouflets qui le nourrissent ne doivent, ne savent et ne peuvent s'occuper de rien.

L'état s'occupe donc de nous dès notre naissance, de notre instruction puis, jugeant que l'instruction ne suffisait pas, de notre éducation, s'emploie à nous trouver un job, y merde généralement et se charge alors de nous couvrir pour les bobos de la vie dont il est très souvent la cause initiale, et nous présente une facture salée une fois s'être attaché à nous faire passer de vie à trépas dans les conditions qu'il nous a fixé.
De la tétine au chêne, du téton au sapin, l'Etat s'occupe de nous et tous les jours, il accroît son emprise.
Et là, c'est le pompon : il va aussi s'occuper de nos sous-sous. Non pas qu'il ne le faisait pas avant, de façon détournée, avec ses ponctions, taxes, impôts, assises, redevances ou autres gabelles modernes, non non. Là, il va le faire ouvertement ! Il va gérer notre budget !
C'est ainsi qu'en bondissant sur l'adresse du Ministère dont l'URL chantante travail-solidarité nous propulse dans le bonheur ouaté de l'assistanat industriel, on se retrouve à pouvoir gérer son budget, et apprendre ainsi que, je cite, Faire un budget consiste à : recenser ses ressources et ses dépenses, établir des priorités et les hiérarchiser, gérer, contrôler, ajuster et prévoir pour l’avenir.
Oui, vous avez bien lu : prévoir pour l'avenir. Parce que vous comprenez, planifier pour le passé, ça, l'Etat s'en occupe déjà.

L'état gère mon budget

Et pour ma lessive, je clique où ?
Et chaque rubrique proposée en dessous est à l'avenant, développant à l'envi l'évidence que les concepteurs du site nous prennent pour des abrutis. En effet, comprendre qu'il ne faut pas dépenser plus que ce qu'on gagne est une règle si simple et si présente dans tout le règne animal et végétal qu'on se demande exactement à qui on doit vraiment expliquer cette règle de base.
En revanche, si l'on se dit qu'on s'adresse à des individus qu'on aura tout fait pour déconnecter du réel, qu'on aura soigneusement déresponsabilisé au fil des générations pour les rendre totalement incapables de penser par eux-mêmes, le site devient parfaitement logique.
Si l'on ajoute les jolies couleurs, les logos qui ne dépareilleraient pas une maternelle et le niveau général de langage, soit trop complexe et trop structuré pour la population ciblée, soit simpliste au point d'en être agressivement débile, on a l'outil parfait pour continuer à chouchouter les petits citoyens au-delà de toute mesure raisonnable et leur donner une raison supplémentaire de laisser l'état s'occuper aussi de leurs dépenses courantes.
Car l'étape suivante sera le site qui vous dit comment organiser vos courses, votre emploi du temps, et les petites tâches de la vie quotidienne.
J'attends le site SeBrosserLesDents.fr qui expliquera comment et quand se laver les quenottes, LavageEnMachine.gouv.fr qui permettra à chacun de bien différencier le noir du blanc du couleur, les synthétiques du coton et le programme 90° du programme Woolite et le site MetTaPetiteLaineIlFaitFroid.org, toujours utile par ces périodes de bouleversement climatiques d'avec leurs satellites qui détraquent la météo.
Terrifiant.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


H16 228885 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine