Magazine

Tout sur le Tethering.

Publié le 09 juin 2009 par Henrymichel

leash_sound

On a tous connu ce grand moment de solitude, au collège, au lycée ou à la fac, lorsque toute la classe se met à rire et que vous riez de bon coeur également, et que votre camarade d’à côté vous demande soudainement pourquoi tout le monde est en train de rire, et que vous n’en avez aucune idée. Ce moment où vous déglutissez en riant et où votre regard désespéré plonge dans celui de l’interrogateur, qui a hâte de savoir pourquoi on rit.

Dans ce genre de cas j’avais deux types de comportements différents. Le premier demande beaucoup d’énergie créatrice : vous inventez une blague.
“- Le prof a…euh… pété et Berdugo à craché son chewing sur son cahier quand il a entendu le bruit”.
Mais il y a deux risques à cette stratégie : le premier est que la réaction de votre camarade soit légèrement disproportionnée par rapport au motif de rire réel, c’est à dire que vous soyez plus drôle que la réalité. Du coup votre camarade s’en ridiculise un petit peu, en riant trois minutes de plus que le reste de la classe, mais vous vous en tirez à moindre frais.
Le deuxième risque est que votre camarade recoupe involontairement votre version avec celle des autres à l’intercours.
L’autre type de réaction, plus lâche, est d’expliquer qu’au moment présent, là maintenant, alors que tout le monde est en train de savourer le rire, il serait bien trop compliqué, long, et carrément pas cool de se mettre à raconter tout l’enchainement d’évènements ayant mené à la blague. Il n’avait qu’à écouter.

Moment de solitude

Je me suis retrouvé un peu dans cette situation hier, alors que tout le monde suivait dès 19h00 avec assiduité la keynote Apple du WWDC. On ne peut pas dire que je sois passionné par ce genre de Keynotes, vu que je suis pécéiste informatiquement parlant, mais je possède un iphone et j’étais vaguement intéressé de savoir si un truc super cool allait révolutionner mon utilisation.
Mon rêve, notamment, est d’avoir enfin une camera frontale sur mon iphone. C’est absolument insupportable, quand on veut se prendre en portrait tout seul, de galérer comme un con avec son index à toucher la surface de l’écran en cherchant comme un malade la zone d’1cm2 qui déclenche la pic.

Bref, le nouveau système de l’iphone a été présenté. Sur twitter, les réactions mi-figues mi-raisin s’enchainaient, jusqu’à cette nouvelle prérogative du système 3.0 : le tethering. Enthousiasme général.

“Ouais, super, c’est pas trop tôt, enfin le tethering sur iphone”
“Cool, le nouveau système supporte le tethering”
“Ah ah , tethering, trop cool, génial”

C’est comme si j’avais lu :

“Ouais, super, c’est pas trop tôt, enfin le glamoustalo’ch sur iphone”
“Cool, le nouveau système supporte le vralus”
“Ah ah ,krimatek, trop cool, génial”

Gné ? Tethering ? Pardon ???
Visiblement, mes amis High-Tech savaient ce qu’était le Tethering, tandis que mes amis un peu plus catégorie “Divers” sur Wikio, demeuraient dans un silence un peu gêné (ne parlons pas des “Loisirs”, Poppynou, Frifri, Chipie & Ragnagna, qui elles, avaient déjà laissé tomber au mot “keynote”. Elles font des supers bonnets chauffe couilles en laines, mais quand il s’agit de se connecter avec le monde trois secondes, y’a plus personne) .

Ce qui m’a vexé grandement quand même, c’est l’ignorance du mot “tethering” tout court, parce que d’habitude, en anglais, je touche vraiment, je veux dire que je regarde les séries sans sous titres, je comprends globalement tout, mais là, ce truc, tethering, ça m’a tué.

Alors , je me suis renseigné.

Que veut dire Tethering ?

Allons droit au but, ne chipotons pas : en anglais, to tether veut dire attacher. On tether un chien, un cheval, et l’action to tether a cette particularité qui explique un petit peu mieux l’usage qui en est fait en informatique high tech : on tether quelque chose de mobile, à quelque chose de fixe. Un bateau à un port, un chien à un piquet, un jokari à sa base.

Dans le domaine donc de l’informatique et du mobile, le tethering représente à la base l’action de docker un appareil, par exemple votre appareil photo à votre ordinateur, et, depuis quelques années, l’action de relier un appareil pas connecté à internet à un autre appareil connecté à internet afin de faire partager cette connection internet.

Au fur et à mesure des innovations technologiques, le lien en lui même s’est dématérialisé, et si le iphone v3 pourra faire du tethering avec votre ordi via le cable blanc, il pourra le faire également en bluetooth, de manière invisible - vous serez témoins du tethering mais ne pourrez pas vraiment le montrer du doigt.

Stanley Hainsworth, ancien directeur créatif pour Starbucks, Lego, Nike, donne également sur son site une définition marketing du mot tether (dont il a baptisé son agence), détournement astucieux et bien senti : la relation entre l’agent et le client, le lien qui connecte une marque à son produit, l’émotion qu’apporte un produit à son consommateur.

Ainsi, au Tether explicite sur lequel s’excitaient mes amis du classement High Tech (en se caressant un peu, on a des photos), beaucoup d’autres tethers s’agitaient mollement sous leurs nez sans qu’ils ne s’en rendent compte : le tether entre Apple et l’iphone, le tether entre Apple et la foule transie, le tether entre l’iphone et le consommateur.

Quelques beaux exemples de Tethering en video

Maintenant que nous connaissons tous le mot tethering, illustrons à l’aide de cas pratiques.


Tethering Flight 1549

L’avion miraculé de l’Hudson est attaché et tracté, tetheré, à plusieurs chaloupes, puis ramené au port où il est tetheré, une deuxième fois, au port.


Fort Wayne Tethering Laws
Fort Wayne est une ville paisible de l’Indiana. Jenna Fischer, Pam dans The Office, est une fille de Fort Wayne, elle y est née et y a grandi. Fort Wayne est une ville à  contrastes, puisqu’elle organise chaque année à la fois le BBQ Ribfest, trois jours dédiés au cassage de ventre à grandes lampées de bières et de ribs, sorte de route du gras, ET le plus ennuyeux Fort-4-Fitness, Festival de la Santé, ou des tas de Milfs à queue de cheval font des semis marathons en ne croisant pas votre regard.
Si Fort Wayne est une ville paisible, c’est également grâce à ses lois rigoureuses sur le tethering de chiens, qu’on ne doit pas ballader la nuit comme un beatnick, bordel. Cette jeune fille, qui apparemment affectionne plus le BBQ Ribfest que le Fort 4 Fitness, vous explique gentiment ces règles.


ROCKET BELT tethered test #1
Un monsieur visiblement très seul dans la vie teste des réacteurs dorsaux. Il a pris soin de se Tétherer, de s’attacher, à quelque chose hors champ, au cas où la fusée voudrait l’emmener sur la lune. Ce qui n’est visiblement pas le cas, puisque ce monsieur décolle d’environ 13 cm. Un petit peu moins de BBQ Ribfest pourrait bénéficier à l’expérience.
J’aime beaucoup le commentaire sec et très “Sheldonien” (pour les fans de TBBT) sur la page Youtube de cette vidéo : “Où vous êtes-vous procuré le péroxyde d’hydrogène ?”.


Boy gets hit in face with a tetherball
Toujours très BBQ Rib, toujours très efficace. Grâce, légèreté, pureté du geste. La Tetherball, balle attachée à un pivot, est très utilisée notamment chez les enfants et les chiens, une foultitude de vidéos sur Youtube regorgent de gags de ce type.


Moleskine Tether
Dans cette vidéo, vous apprendrez comment tétherer , attacher, un Stylo à un moleskine en utilisant le ruban élastique de fermeture. Une trick que nos amis journalistes doivent déjà connaître par coeur. Sans le savoir, ils tétherisent déjà.


UFO NASA’s unexplained tether overload incident
Avec près de 817000 vues, c’est sans doute la vidéo de téther la plus vue au monde.
En 1996, la mission Columbia STS-75 est en charge de mettre sur orbite le Tethered Satellite System Reflight (TSS-1R), un système de satellites theterisés, qu’on appelle en français Satellites Captifs.

Un satellite tetherisé est un satellite attaché à une base par un câble pouvant dépasser 4 kilomètres ! Le déploiement du satellite se déroulant mètre par mètre est une mission assez délicate et difficilement contrôlable.
La mission STS-75 en a fait l’amère expérience puisqu’au bout de quelques minutes, sans aucune explication rationnelle (tadaaaaaa), le cable se brise, et le satellite s’éloigne, errant en orbite.
Mais le deuxième mystère de cette vidéo (tadaaaaaa), c’est qu’au fur et à mesure que le satellite s’éloigne, des points lumineux s’agglomèrent étrangement autour de l’engin.
Moi je dirais que cela ressemble à des débris, ou des petites particules d’eau devant le hublot, mais la vidéo a suffi pour que les conjectures les plus tordues s’ourdissent autour de la mission avortée du STS-75.

Je vous ai emmené très loin avec ce mot. D’une salle de classe, nous sommes allés ensuite manger des ribs, puis nous sommes partis dans l’espace.
Mais pendant tout ce temps, vous l’ignoriez, vous étiez téthérisés. Vous pouvez donc rentrer indemnes dans vos surfs respectifs, et je l’espère téthériser ce blog comme il se doit.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Henrymichel 747 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte