Magazine Jeunesse

Le contour de toutes les peurs - GUERAUD GUILLAUME - Rouergue

Par Claire_c
Le contour de toutes les peurs - GUERAUD GUILLAUME - Rouergue
Le contour de toutes les peurs
Guillaume Guéraud
Le rouergue - doAdo noir- 09/08
125 pages - à partir de 12 ans - 7 euros 50
Clément Rivière, collégien de 14 ans va vivre la pire soirée de sa vie.
Pourtant tout avait commencé normalement, après ses cours il était rentré directement chez lui.
Il était sûr que son avocate de mère ne serait pas encore rentrée de son travail sur Bordeaux.
Clément s'apprêtait donc à vivre une fin de journée normale entre devoir, goûter et activité solitaire.Mais du bruit dans le bureau de sa mère va entraîner une succession d'évènements qui vont obliger le jeune adolescent à faire le contour de toutes les peurs.Un inconnu baraqué et énervé est en train de saccager le bureau de sa mère. Un homme fou de rage et de désir de vengeance à l'encontre de cette avocate qui lui a fait perdre sa fille.Clément va se retrouver otage de cet homme au bout de ses souffrances. Il va vivre une torture physique et psychologique.Clément n'en ressortira pas indemne, il comprendra que la violence dans la réalité est beaucoup moins esthétique que celle des films d'action qu'il affectionne. 
Petit texte plein de violence que nous livre là Guillaume Guéraud. Une petite bombe pleine d'échardes. Les scènes décrites sont violentes et écorchent les yeux.Surtout une scène où une bouche et une agrafeuse sont les acteurs principaux.En obligeant Clément à faire le contour de toutes ses peurs face à la violence désespérée de cet homme qui a tout perdu et qui cherche un coupable, l'auteur nous montre toutes les souffrances qu'impliquent la violence. Tant la violence physique, que la violence des actes. Autant Clément que son agresseur en ont été victimes. Tout cela entrecoupé de scènes de films cultes racontées comme si on y était, la passion du 7e art que Guillaume Guéraud a transmis au personnage de Clément lui permet d'avoir un certain recul sur les évènements, et vont l'aider à aller au-delà.Et pour une fois tout finit bien, malgré un goût amer au fond de la bouche, détester les méchants est toujours plus facile dans les films.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Claire_c 38 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines