Magazine Sexo

L’amour au bureau : craquer ou résister ?

Publié le 12 juin 2009 par Ladybluue

La petite question de la semaine à méditer pendant le week-end ? L’amour au bureau. Sujet plutôt croustillant qui alimente les ragots autour de la machine à café et qui donc ne pouvait qu’inspirer une bloggeuse sexo !

Après tout, quoi de plus excitant que les joies de l’interdit. C’est un peu comme l’amour au restaurant, ou l’amour au cinéma mais en beaucoup plus délicat. Car voilà, non seulement on s’expose aux commérages des collègues de bureau mais en plus je vous laisse imaginer la cata si l’histoire ne marche pas.

Petit récapitulatif des pièges de l’amour au bureau à potasser avant de se lancer :

- La promotion canapé qui se transforme en citrouille une fois l’amoureux lassé.  Evidemment ce danger n’existe que si on décide de craquer pour notre supérieur. A éviter donc si on n’aime pas le danger.

- Pas évident non plus d’ailleurs, repousser les avances de son supérieur. On couvre, pardonnez-moi l’expression, ses arrières en évitant une éventuelle rupture. Mais on risque aussi de déclencher son courroux si lui résister ne fait pas partie de son imaginaire.
Admettons qu’avec un peu de chance ça l’excite. On évite alors en revanche pas flirtouiller sous son nez avec un autre collègue sous peine de là vraiment le vexer.

- Côté sexo on est jamais à l’abri d’un mauvais coup ou d’un goujat. Mode d’emploi.
Dans le premier cas, on évite de se moquer de lui et de le narguer avec les copines à la machine à café. De une, c’est mal élevé. De deux? pour peu qu’il soit un peu rancunier rien ne l’empêche de commérer sur votre compte. Pas convaincue ? Eh bien imaginez qu’on retourne la situation, c’est le second cas, celui du goujat. Celui qui dissèque avec ses amis à la cantine vos exploits (ou pas) de la veille. Danger, je vous ai dit danger !

- Et puis parce qu’heureusement en matière de sexualité il peut aussi y avoir des sentiments on oublie souvent cependant que quand ils s’en mêlent au bureau ça peut être très chaud ! Première option, vous lui faites des avances, vous lui déclarez votre flamme et il vous repousse : le drame ! Rien que d’imaginer que tous les jours vous allez le croiser vous démissionnez.
Moralité, il est moins dangereux de se faire aborder. Quoique… Imaginez que ce soit vous qui repoussiez le preux chevalier. Si c’est votre boss on l’a déjà précisé plus haut, il peut se vexer. Quant à un simple collègue, il peut se venger certes, mais aussi vous coller. Vous savez le profil du type pas gâté qui ne laisse jamais tomber ? Attention, on n’a pas dit pour autant de dire oui pour être gentille. Mais justement ne pas être trop gentille : une brèche et c’est foutu, plus déterminé qu’un CDD !

L’objet de ces considérations n’étant pourtant pas de vous dégoûter de l’amour au bureau voici ma conclusion sexo : l’amour au bureau ne pas en abuser trop.
Autrement dit, ne céder que si vraiment on pense avoir trouvé l’amour de notre vie. Ne surtout pas craquer si c’est juste pour flirter, car c’est quasiment assuré de mal se terminer.
Autre cas de figure, céder pour une aventure sexuelle « no strings attached ». Non il ne s’agit pas de détacher son string, mais plutôt de convenir à deux qu’il s’agit simplement d’une attirance mais qu’on ne se doit rien. De quoi pimenter la vie au bureau au quotidien sans risquer sa peau !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ladybluue 51 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines