Magazine

Elections européennes : les verts un développement durable ? Je ne pense pas

Publié le 09 juin 2009 par Jflehelloco

Cohn BenditL’UMP sort largement en tête du scrutin européen en France. C’est la preuve que l’UMP, parti présidentiel, conserve une base électorale forte.

Pour les autres partis en revanche rien ne va plus. Le PS est en proie à de nombreux conflits internes avec Martine et Ségolène qui n’en finissent pas de se battre. La défaite présidentielle et législative est encore fraiche et le parti n’a pas réussi à reprendre une dynamique de combat électoral, ses électeurs sont donc pour une grande part déçus et déboussolés. Coté Modem c’est pareil, les gens qui ont voté pour François Bayrou à la dernière présidentielle ne sont pas forcément des fans de Bayrou. Une grande partie de ses voix ont été des voix de droite modérée, un peu échaudée par un Nicolas Sarkozy trop à droite. La base électorale de Bayrou, comme le montre ces élections reste celle de la partie de l’UDF qui n’a pas rejoint l’UMP, l’autre étant désormais partie vers le Nouveau Centre.

Europe ecologie
Reste le phénomène vert. Il est vrai que les verts, et l’écologie en général ont bénéficié du plus grand plan média jamais réalisé pendant une campagne électorale avec la sortie le 5 Juin de HOME, le film de Yann Arthus Bertrand. Une diffusion tous média (TV, internet, cinéma, DVD, Blue-Ray), 8 millions de téléspectateur jeudi soir sur France 2 (33% de parts de marché). Yann Arthus Bertrand avoue lui-même que ce film a contribué à l’effet « vert » et dans les interview il a annoncé clairement qu’il allait voter pour les verts comme il le fait depuis toujours. Une contribution non préparée à l’avance mais une belle coincidence entre la journée de l’environnement et les élections européennes (je pense que les prochaines européennes seront un peu décalées de cette date…). Oui je pense à un effet HOME qui a poussé les gens à envoyer un message « vert ». Car les verts ne sont toujours pas un parti de gouvernement pour la majorité des français. On vote vert pour envoyer un message, on ne vote toujours pas vert pour leur donner le pouvoir. Et pour beaucoup un message vert « ça ne peut pas faire de mal ».

L’autre effet vert, c’est le parlement européen qui l’a lui-même généré. Les français boudent cette europe technocratique, ne savent pas ce que font ces députés, n’ont pas conscience du poids des différents groupes. Alors quand on ne sait pas bien à quoi cela va servir, on préfère envoyer un signal. Beaucoup qui reprochent aux politiques leurs batailles (bel exemple donné par François Bayrou justement face à Daniel Cohn Bendit), ne veulent donc plus choisir et préfèrent jouer les messages et l’heure est à l’écologie. Ce que les verts ont été les premiers à annoncer et à dire est maintenant dans l’esprit de chacun, la planète va mal. Le tri sélectif est dans toutes les mentalités, même ici, à Saint-Maur, la dernière citadelle, on y est maintenant et demain sera le premier jour de collecte des bacs Jaunes !

Alors adhésion à un mouvement vert ? Le PS et le modem ont -ils raison de vouloir courir à l’union ? Non je ne le pense pas. Les verts en s’unissant avec les oranges ou les roses perdront une partie de leur couleur qui fait qu’on vote pour eux pour lancer un signal. D’autres verts prendront alors la place laissée.

Les élections cantonales de Saint-Maur centre, couplées avec les élections européennes nous donnent des points d’analyse. En effet, juste après avoir voté aux européennes, les gens se sont retrouvés face à un choix de 6 candidats pour des élections cantonales. Les élections cantonales restent des élections locales mais pour élire des représentants au conseil général (de majorité communiste dans le cas du Val de Marne). L’analyse croisée des résultats est assez riche de sens. Sur plusieurs bulletins se trouvaient les logos des partis (UMP, PS, VERTS, Parti Communiste, etc.)

Si je prends en exemple mon bureau de vote : aux cantonales les verts (Denis Laurent) ont fait jeu égal avec le PS (Elisabeth Bouffart-Savary) à 75 voix chacun environ (total 148 voix). Pour les élections européennes : 37 voix pour le PS et 122 pour les verts (total = 159 voix). L’UMP aux européennes a fait 146 voix et la candidate UMP (Annie Bigand, représentant notre majorité municipale) a fait 170 voix. L’opposition divers droite (Nicolas Clodong) a fait 95 voix. Les listes divers droite (Debout la république, libertas) ont fait 34 voix au total et le modem 44 voix et le FN 17 voix. les voix de la gauche gauche ont fait aux européennes un total de 32 voix et le candidat PC (Alexandre Tetard) 14 voix. On voit bien qu’en quelques secondes les votes verts ont diminué sensiblement (retour vers le PS et d’autres partis y compris UMP et divers droite) sans pour autant que les autres partis n’aient subbi de tels changements (la droite reste globalement identique) et dans une certaine proportion, le vote de l’extrème gauche est aussi un signal car il diminue de plus que de moitié aussi. Nombreux électeurs étaient surpris d’avoir à voter aux cantonales et restaient dubitatifs devant les bulletins avant de faire leur choix et partir avec quelques-uns dans l’isoloir, c’est ainsi que les verts ont un score élevé par rapport à d’habitude car beaucoup venant de voter vert, ne se retrouvant pas dans les 6 bulletins (tous les partis n’avaient pas leur logo représentés) ils ont continué à voter vert.

Le poids du vote vert d’adhésion est donc bien inférieur au score des européennes et les prochaines élections seront un autre moyen de s’en rendre compte, c’est donc assez drole de voir les leaders PS et Modem commencer à courtiser des verts qui je pense n’ont pas un développement durable.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jflehelloco 5145 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte