Magazine Humour

RUGBY - Citations ruystiques ...

Publié le 25 septembre 2007 par Formatio

"Les gars si on est plaqué, on essaye de rester debout !"

"Aujourd'hui les gars, on va se regarder dans les yeux, et on verra bien si on a des couilles !"

"Putains les mecs, si j'ai des demis, c'est pas pour que les trois-quarts fassent les choses à moitié !"

"Mon pauvre garçon, t'as les mains grandes comme un paquebot, le ballon il est gros comme une olive, et t'arrive pas à choper une gaillole en touche"

"Les gars, attention celui-là, il réfléchit avec les bras !"

"Les gars si on est plaqué, on essaye de rester debout !"

"Aujourd'hui les gars, on va se regarder dans les yeux, et on verra bien si on a des couilles !"

"Dédé, je compte sur tes coups de pied gastronomiques !"

"Les gars, le rugby, c'est comme une partouze, tant qu'il y a des trous il faut les prendre !"

"Eh les gars on n'est pas venus jusqu'ici déguisés en feuille de chou pour se faire brouter le cul par des lapins !"

"Isole-toi si tu veux, mais jamais seul."

"Ceux d'en face c'est des idiots. Dans leur vallée ils se reproduisent entre eux depuis des générations, d'ailleurs leur pilier droit il a une oreille au milieu du cul"

Entre les manchots d'en face et vous qui ressemblez à des culs de jattes, y'a plus que Lourdes pour nous sauver !"

"Aujourd' hui on va jouer simple : les avants devant, les arrières derrière !"

Sur la première mêlée Peyo, je veux que ton pilier en face il tutte le grillon"

"Cet après midi vous avez carte bleue !"

"Le huit de devant, c'est cinq copains !"

"On est au pied du mur, maintenant les gars, il faut le construire !"

"D'accord on mène, mais il faut garder les pieds sur la tête"

"Les gars, il va falloir s'y mettre. Sortir les mains des poches parce que si vos couilles explosent, Y'en a un paquet qui vont devenir manchots"

"Y a plus de trois-quarts que d'avants dans les regroupements. C'est plus du rugby, c'est le Bolchoï en plein air"

"Les gars, un maul c'est comme une partouze. Si on est mal placé on se fait enculer."

"Bon, les gars, on n'oublie pas la règle des trois P : POUSSER, PLAQUER, COURIR !"

"Louper un plaquage, c'est comme enculer un collègue, ça se fait pas !"


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Formatio 3427 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte