Magazine Sport

Pro A : Laurent fini

Publié le 20 juin 2009 par Levestiaire @levestiaire_net

luca2

Pourquoi la Pro A passionne-t-elle les foules ? Qu’a-t-elle à envier à la NBA ? Pourquoi l’équipe de France est-elle si confiante à la veille des qualifications pour les qualifications aux qualifications de l’Euro ? Voici l’enquête du Vestiaire.

2 juin 1995, Villeurbanne, dans 28 jours, la France du rêve Gomez se fera exploser par le rêve yougoslave, en quarts de finale de l’Euro. En attendant elle affronte la Lituanie et le public découvre effaré deux jeunes joueurs de 22 ans qui s’appellent pareil. Quatorze ans est-ce si long ? Dubuisson s’appelait-il Laurent ?

1er octobre 2000, les deux Laurent sont en finale des JO, ils n’avaient pourtant pas acheté de places en tribunes. Meilleur marqueur du match, Sciarra finit par ramener la France à 4 points des Etats-Unis. Pendant ce temps-là, Foirest achète des pop corn, 3 en 16 minutes pour être précis. La NBA les attend, elle aura Rigaudeau puis Tariq Saint-Jean, même si ça n’a rien à voir.

25 janvier 2003, Sciarra s’offre la Lettonie pour tirer sa révérence, il lui est arrivé de marquer 26 points en un seul match, mais qu’attendait la NBA ?

2 septembre 2006, la Turquie se rend au Japon pour le jubilé Foirest, tout un symbole.

20 juin 2009, les frères Laurent sont en finale des plays off, chacun à la tête de leur franchise. Foirest a encore été le meilleur Villeurbannais avec Jeanneau, Parker demande du temps, il vient juste d’investir. Ils ont à peine 36 ans, surtout Sciarra. La NBA peut attendre, Risacher joue encore dans son Châlon.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Levestiaire 1939 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine