Magazine Société

Flèches amoureuses.

Publié le 20 juin 2009 par Pensezbibi

Flèches d’amour

BiBi a vu Eric Cantona dans le film Looking for Eric. Un conte semi-fantastique qui est resté à moitié fantastique. Ken Loach s’est bien amusé. Eric a pris ça très au sérieux. Il s’est surpris lui-même mais pour surprendre le spectateur, Eric-acteur devra rectifier quelque peu le tir et se fixer d’autres buts.

La Corée du Nord s’est qualifiée pour le Mondial du Foot 2010 grâce à un match nul contre l’Arabie Saoudite. Sa dernière participation remonte à 1966 en Angleterre où l’équipe coréenne du Nord battit l’Italie. Cette qualification fait moins de bruit que ses essais nucléaires (vrais ou fictifs).

Dans l’hebdo Politis, BiBi a extrait ce passage d’une interview de Guy Bedos.
Question : «Quelles seraient les limites de l’humour ?»
Réponse : « Pour ma part, c’est une certaine éthique personnelle… C’est un discours que je tiens à Stéphane Guillon dont je me sens proche. Il faut attaquer les gens dangereux. Ce n’est pas la peine de faire une heure sur Laurence Ferrari mais plutôt attaquer ceux qui sont derrière, les Patrons, les Méchants. Ce qui est beaucoup plus excitant».
Plus loin, Politis rapporte que la Censure est très subtile. Le mot même n’est jamais prononcé. Les procédés qui y mènent sont pourtant très courants : le Gouvernement appelle le CSA, qui appelle la chaîne, qui appelle le producteur, qui s’adresse à l’artiste.
Chritophe Alévêque, lui, fait cet heureux constat : «Parallèlement, l’humour engagé reprend du terrain parce que les gens en ont besoin, physiquement. On le sent sur scène. Ils savent qu’ils ne sont pas seuls à penser ce qu’ils pensent».

La retraitée Catherine Deneuve fait des «ménages». L’actrice a en effet inauguré le mardi 9 juin près de Montpellier, un magasin de carrelage. Dur, dur de se retrouver sur le carreau.

Au Musée du Quai Branly, on expose Tarzan, on dissèque son mythe, ses excès kitsch, sa bonhomie, son image africaniste mais on y parle guère des deux articles de BiBi sur Johnny Weissmuller et de sa (fin de) carrière. Elle finit en effet par ce grand cri d’un acteur oublié et ruiné dont les derniers échos venaient de sa chambre d’hôpital psychiatrique. L’expo «Tarzan ou Rousseau chez les Waziri !» est à Paris jusqu’au 27 septembre, 51 Quai de Branly.

Les deux articles sur Tarzan sont chez BiBi : 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pensezbibi 210 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine