Magazine

Nostalgies...

Publié le 21 juin 2009 par Moushette

Nostalgies...
Mon fils et le Paul de la Zeb', ont fait leur toute toute première .... .... audition de piano ! devant public et tout et tout !!!
Quel challenge lorsqu'on a 7 ans. De se retrouver seul devant un public, seul avec son instrument. Le spectacle d'école à côté de ça, où ils étaient vaguement déguisés en corsaires et agitaient leur kleenex dans une choré aussi complexe que celles de Chameauwali, c'est du pipi de chat à côté de l'audition de piano.
Chaque enfant devait jouer son propre morceau devant une salle comble tout ouïe et souvent mélomane...
Petite parenthèse croustillante : Le prof de piano, faut le savoir, fait l'objet de bien des délires entre la Zéb' et moi... Ouaih, il est pas mal. Pas mal en tant que prof, même très bon, et pas mal en tant que bel homme. Je sais, il nous en faut peu pour péter le délire, c'est comme ça, c'est dans notre nature...
Alors imaginez la vexe de la Zeb lorsqu'elle a voulu voir un message subliminal du prof à son égart dans morceau de musique choisi pour son fils pour l'audition : son Paul jouera "Les vaches de Chelean".....
Et imaginez comment j'ai enfoncé le clou lorsque mon fils a annoncé qu'il me jouerait "Nostalgie"... hihihihihi !!!
Fin de parenthèse
Enfin, revenons au A-day, A pour audition. Nishal, lors de son spectacle d'école avait été très malheureux. Il n'avait pas supporté le regard des spectateurs, avait failli pleurer et affichait la tête d'un plongeur en apnée tout au long du spectacle. Mais étonnement, en arrivant à l'audition de piano, il avait l'air très détendu, totalement à l'aise, malgré le challenge bcp plus élevé que celui du spectacle d'école !
Commence l'audition, les élèves défilent, adultes, enfants, le niveau est bon... Puis ce fut l'fiston de la zéb, qui ne respirait plus de stress depuis au moins 10 minutes, en attendant son tour. Lorsqu'on l'a appelé, il s'est levé, l'air sévère, marcha vers le piano tel un automate, joua son morceau sans broncher, et repartit vers chaise sous les applaudissements, toujours en mode automate et en mode sévère. Au bout de 30 minutes, il a recommencé à respirer et à se détendre un peu, ouf !!!!
Quant au Nishal, lorsque son nom a résonné dans la bouche du pdt de notre club, il s'est levé, calmement, prêt à dégainer sa partoche. Et son visage rayonnait d'un énooorme sourire lumineux ! Il s'est assis, calmement, et a joué à la perfection son morceau ! Je n'aurais pu le jouer mieux, tout y était, notes, le rythme, l'harmonie... Pour un peu on aurait ressenti de l'émotion ! Et il est retourné à sa place toujours aussi radieux, et content de lui...
Quelle fierté, quelle bonheur de voir qu'il a relevé le challenge avec autant de brio, et surtout qu'il a pris plaisir à jouer pour toute la salle...
C'était chouette, c'était émouvant de voir nos garçons grandir ainsi, et avec cette satisfaction, nous nous sommes régalés avec un poids en moins sur les épaules, à écouter les morceaux de la suite de l'audition !
Petit problème, depuis l'audition, Nishal semble avoir trouvé sa révélation, et semble attiré par...
...par....
... par la batterie !!!
(photo : bachotage de dernière minute dans la salle, les garçons avaient vraiment la pression comme des grands !!!)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Moushette 547 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte